La travée levante du futur pont Bacalan-Bastide est à quai à Bassens

117 m de long, 45m de large. La pièce présente des dimensions hors normes. Partie d'Italie, elle a achevée son long voyage ce matin. Elle attend maintenant d'être installée entre les piles du pont.

La travée levante du futur pont Bacalan-Bastide achève son voyage
La travée levante du futur pont Bacalan-Bastide achève son voyage © France3 Aquitaine

10 heures de matin. Le convoi fend lentement la brume. Au loin, on aperçoit ce qui semble être une fragile embarcation. Impression trompeuse. Le chargement pèse 5000 tonnes. Une heure plus tard, la barge est à Bassens. Commence alors la délicate manoeuvre pour l'accoster. 
C'est la fin d'un long périple pour cette dernière pièce du futur pont Bacalan-Bastide. La pièce la plus imposante. Elle a été fabriquée en Italie pendant 8 mois . Avant de prendre le large, elle a été solidement fixée sur une barge. Venise, le détroit de Gilbraltar jusqu'à l'estuaire de Gironde. 2800 miles parcourus en 3 semaines. La météo n'a pas épargné l'équipage. Il a du s'arrêter une semaine au large du Portugal et 2 jours en Sardaigne.

La travée levante restera à quai une quinzaine de jours. Vers le 22 octobre, quand les conditions météorologiques seront idéales, elle réalisera son ultime voyage. Des remorqueurs la guideront jusqu'au pont. A l'aide de treuils de part et d'autres des deux rives, elle sera tirée et tournée. Elle sera ensuite placée  centimétre par centimétre entre les piles du pont. En descendant, la marée déposera la travée centrale à son emplacement exact. 

En position normale, elle reliera la rive droite à la rive gauche. Grâce à un système d'ascenseurs, ele pourra monter jusqu'à 53 m de haut pour laisser passer les navires de croisières. 


 Pour tout savoir sur cette travée levante et son mécanisme : la Communauté Urbaine de Bordeaux a mis en ligne des images de synthèse.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports