Cet article date de plus de 8 ans

Libourne, le retour du Pompidou Mobile

Pour sa deuxième saison, le Pompidou mobile a planté sa tente multicolore à Libourne, dans la cour de l'ancienne école des sous-officiers de la gendarmerie, autour d'un thème qui se veut simple Cercles et Carrés.
© France TV Info
Stylisés, interprétés ou déstructurés par notamment Vassily Kadinsky, Ferdinand Léger ou Daniel Buren, les Cercles et Carrés s'exposent dans deux espaces distincts, une première partie consacrée aux peintures, alors que l'autre abrite des installations nécessitant de l'espace.

Ce sont 14 oeuvres issues des collections du musée parisien et une du FRAC Aquitaine qui sont présentées dans une scénographie originale, à destination d'un public qui fréquente peu ou pas les musées. Ce thème des cercles et des carrés permet "de comprendre comment des formes aussi simples ont été traitées par des artistes" de manière aussi différente, explique Jean-Paul Ameline, commissaire de l'accrochage, conservateur au centre Pompidou. Des formes simples qui ont marqué l'art abstrait géométrique, dont est issu le groupe d'artistes baptiséCercle et carré, qui a inspiré le titre de l'accrochage.

Pour accompagner le public néophyte, le Pompidou Mobile propose des visites avec des médiateurs, des comédiens, qui aident à appréhender ces grandes oeuvres de l'art moderne et contemporain.Et l'expérience a déjà séduit au-delà des espérances du président de Beaubourg, Alain Seban, à l'origine du projet. Les trois étapes de la première version autour du thème de la couleur a connu "un engouement public certain", s'est félicité Alain Seban en septembre dernier lors du bilan du Pompidou Mobile. A chacune de ses trois étapes, la fréquentation a dépassé les prévisions que ce soit à Chaumont (Haute-Marne) avec 35.000 visiteurs, à Cambrai (Nord) avec 47.700 visiteurs pour une ville qui compte environ 32.000 habitants, et enfin à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) 44.000 visiteurs, soit un total de près de 127.000 visiteurs.

Les 2,5 millions d'euros financés par les partenaires publics et les mécènes du Pompidou Mobile ont permis d'organiser deux années d'itinérance, complétés par les 400.000 euros déboursés par chaque ville d'accueil. En ces temps de coupes budgétaires, ce premier musée itinérant au monde attend des bienfaiteurs pour poursuivre le voyage.


Tous les jours sauf le lundi. En période scolaire: du mardi au vendredi de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h. Pendant les vacances scolaires: du mardi au vendredi: de 11h30 à 19h. Samedi, dimanche et jours fériés: de 10h à 20h.


Toutes les infos pratiques :
Libourne, capitale régionale de l'art contemporain

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
expositions