Cet article date de plus de 8 ans

Kito de Pavant abandonne le Vendée Globe

Le skipper d'origine périgourdine Kito de Pavant vient d'être contraint à l'abandon dans le Vendée Globe après 2 jours de course. Un chalutier l'a percuté.
Le bateau du skipper français Kito de Pavant, Groupe Bel, engagé dans le Vendée Globe, a été heurté par un chalutier lundi matin vers 09H00 GMT, subissant d'importants dégâts dans le choc, et il fait route vers le Portugal et le port de Cascais, viennent d'annoncer ses proches.
"Les dégâts sont importants: bout-dehors arraché et outrigger bâbord cassé, le pont est soulevé sur deux mètres. Kito n'est pas en danger", a confirmé Groupe Bel dans un communiqué, avant d'ajouter: "Il a sécurisé le mât et fait route en direction de Cascais (Portugal) sous grand voile 2 ris à une vitesse de 9 noeuds".
Kito de Pavant heurté par un chalutier

Kito de Pavant était 10e lundi matin au classement de la course autour du monde, sans escale et sans assistance partie samedi des Sables-d'Olonnes
(Vendée). "Il semble, selon le skipper, que le chalutier n'avait pas actionné son AIS, le système qui permet d'être repéré en permanence en mer", ajoute le communiqué de Groupe Bel, qui prévoit une "prochaine communication en début d'après-midi après un échange avec Kito".
Au classement de 11h00 GMT, le Français François Gabart (Macif) occupait toujours la tête du Vendée Globe, même si les écarts avec ses poursuivants restaient limités. Après sa deuxième nuit en mer, Gabart est talonné par ses compatriotes Vincent Riou (PRB) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), alors que les concurrents longent les côtes portugaises en direction du sud.
Si de Pavant était contraint à l'abandon, ce qui semble probable, il serait le deuxième skipper hors course depuis le début de ce Vendée Globe, après Marc Guillemot, rentré dimanche aux Sables-d'Olonne après avoir perdu la quille de Safran.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile vendée globe