• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Abandon de canne à pêche : relaxe du tribunal de Guéret

Canne à pêche / © BEP/Alexandre PORCHIER/LE DAUPHINE LIBERE
Canne à pêche / © BEP/Alexandre PORCHIER/LE DAUPHINE LIBERE

Un pêcheur était convoqué au Tribunal de Guéret pour « abandon de canne à pêche » sur le lac de Vassivière. Il a été relaxé.

Par Jean-Martial Jonquard

Un vacancier de 38 ans, originaire de Haute-Saône avait "abandonné sa canne à pêche", plantée dans l'eau sur les rives du lac de Vassivière, le 18 juillet dernier.
Deux gendarmes et un garde-pêche lui avaient alors confisqué le matériel, infligé une amende de 45 euros, ainsi qu’une convocation à la gendarmerie de Royère pour signer un procès-verbal.

La loi impose en effet "que l'on reste à portée de main de sa canne à pêche". Comme le vacancier haut-saônois se l'est vu signifier à la gendarmerie : "La pêche doit être active. Si on laisse une canne à pêche et que celle-ci capture une espèce protégée, il faut pouvoir la relâcher vivante plutôt que morte".
L’affaire était donc jugée aujourd’hui, et le tribunal de Guéret a donc décidé de la relaxe.

« Fluctuat nec mergitur »…

Sur le même sujet

Hossegor et Biarritz, sites de surf concurrents en attendant d'être partenaires ?

Les + Lus