• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Prison avec sursis dans l'affaire de “La Charrette”

Verdict clément aux Assises de la Corrèze. / © France 3 Limousin
Verdict clément aux Assises de la Corrèze. / © France 3 Limousin

John Barnes, Jean-Paul Lami et Pétélo Kavailaunoa, accusés d'avoir causé la mort de Djamaal Adam, le 28 juin 2009, ont été condamnés jeudi soir par les assises de la Corrèze à des peines de prison avec sursis.

Par Jean-Martial Jonquard

Les faits remontent à trois ans, au sortir d'une boîte de nuit briviste, "La Charrette".
En fin de soirée, une bagarre violente éclate entre John Barnes, 41 ans, militaire, Jean-Paul Lami, 33 ans, employé, Pétélo Kavailaunoa, 31 ans, sans profession, d'une part, et Djamaal Adam, d'origine soudanaise, d'autre part.
Ce dernier sera abandonné par ses agresseurs sur le trottoir, dans un état grave. Il décédera quelques heures plus tard au C.H.U de Limoges.

Si la Cour d'Assises a reconnu les trois hommes coupables de violences qui, dans le cas de Jean-Paul Lamy, ont entrainé la mort sans intention de la donner, les peines prononcées l’ont toutes été avec sursis :
Deux ans, avec sursis donc, assortis de 18 mois de mise à l’épreuve pour Mr Lamy, 12 mois et 18 mois de mise à l’épreuve pour Mr Barnes, enfin trois mois pour Mr Kavailaunoa. Les arguments de la défense, notamment la gentillesse et le sens du respect des trois hommes, auront donc visiblement portés.

Sur le même sujet

La vie en autarcie en Haute Lande au 19e siècle

Les + Lus