• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le chef indigène brésilien Raoni en visite à Niort pour dénoncer la construction du barrage Belo Monte

Raoni à Niort aux côtés Mme le maire Geneviève Gaillard / © S. Leclere /F3
Raoni à Niort aux côtés Mme le maire Geneviève Gaillard / © S. Leclere /F3

La tournée européenne du chef indigène brésilien Raoni Metuktire est passée aujourd'hui par Niort. Le défenseur de la cause des Indiens d'Amazonie a reçu le soutien de la député-maire Geneviève Gaillard.

Par Bernard Dussol

 

Le chef Raoni est arrivé en gare de Poitiers dans la matinée avant de prendre la direction de Niort où il a assisté vers 11h00 à un conseil municipal des jeunes des écoles.
Il a ensuite tenu une conférence de presse, notamment pour parler de la construction controversée du barrage de Belo Monte, sur le fleuve Xingu au Brésil, dans lequel sont impliquées des entreprises françaises comme Alstom.
"L'Europe, la France, tout le monde est en train de me soutenir pour préserver la forêt, les rivières", a déclaré le chef octogénaire, qui arbore une coiffe en plumes et un plateau sur sa lèvre inférieure comme cela est la coutume dans sa tribu.
 

Raoni en visite à Niort



Le chef Raoni rappelle fréquemment que les changements climatiques, la déforestation, la perte de la biodiversité vont affecter l'humanité tout entière. C'est ce qu'il a redit ce matin en rencontrant les acteurs de l'agenda 21 - la charte de développement durable adoptée par certaines collectivités locales. Geneviève Gaillard lui a remis la somme de 17 000 euros pour aider l'association du chef brésilien dans son combat pour la préservation de la biodiversité de l'Amazonie.

Voyez ici notre reportage signé Sandrine Leclere et Julien Delage. 
 

Raoni à Niort

 

La création d'un tribunal international pour crimes contre l'environnement annoncée à Niort

A l'occasion de la venue du chef Raoni, la création d'un tribunal international pour crimes contre l'environnement a été annoncée. L'homme à l'origine de cette intiative s'appelle Philippe Desbrosses, il préside l'association Intelligence Verte qui milite pour l'agriculture biologique et la sauvegarde de l'environnement. 
La création effective de cette instance devrait avoir lieu le 7 décembre à Paris. Dans ses missions, ce tribunal civil pourra condamner à titre symbolique les Etats ou les entreprises qui porteraient atteinte à l'environnement. 

Sur le même sujet

Avant-Première du film Nous finirons ensemble

Les + Lus