Les cartes Rossignol, fabriquées dans la Vienne, survivent au numérique. Elles sont toujours affichées dans les classes.

Les cartes Rossignol nouvelle version sont plastifiées / © France 3
Les cartes Rossignol nouvelle version sont plastifiées / © France 3

Les cartes Rossignol font partie de nos souvenirs d'écoliers. Elles ont gravé dans nos mémoires la carte de France, l'image de Vercingétorix à Alésia ou les scènes de la vie quotidienne à la campagne. L'ère du tableau numérique n'a pas signé leur disparition.

Par Christine Hinckel

Bien entendu, l'entreprise qui était autrefois basée à Montmorillon n'a plus rien à voir avec celle des années de prospérité, elle a déménagé et n'emploie plus aujourd'hui qu'une seule personne, Philippe Rossignol, le fils du fondateur et produit de 4 à 6 000 cartes par an.

L'entreprise a été fondée par son père,André, un ancien instituteur qui a commencé à publier des manuels scolaires dès 1946 et chaque année, Philippe Rossignol visite les écoles de la région pour convaincre les enseignants de continuer à travailler avec ses cartes. Les cartes affichées en permanence au mur de la classe permettent aux élèves de mieux les mémoriser.
Mais les cartes Rossignol tout en gardant leur marque de fabrique ont su s'adapter, elles sont désormais plastifiées et sont même vendues à l'exportation, en Afrique notamment.

En vidéo, histoire et modernité des cartes Rossignol avec le reportage de Marie-Ange Cristofari et Luc Barré 
Montmorillon: les nouvelles cartes Rossignol
Un reportage de Marie-Ange Cristofari et Luc Barré





Sur le même sujet

Les + Lus