• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Grosse mobilisation à Brive contre l'exploitation des gaz de houille et de schiste

Les Renseignements Généraux ont dénombré entre 1500 et 2000 manifestants cet après-midi, à Brive. / © Laëtitia Théodore
Les Renseignements Généraux ont dénombré entre 1500 et 2000 manifestants cet après-midi, à Brive. / © Laëtitia Théodore

Entre 1500 et 2000 manifestants ont répondu, cet après-midi, à l'appel des associations corréziennes de défense de l'environnement.

Par Gwenola Beriou

La mobilisation s'organise face à la demande de permis dit "de Brive", effectuée par le société Hexagone Gaz, pour entreprendre des recherches de gaz de houille. Le territoire concerné touche une vingtaine de communes du Sarladais, sur une superficie de 1777 km carrés, à cheval sur la Corrèze, le Périgord et le Lot.

Pour l'instant, la demande a été déclarée favorable sur la forme par la Dreal Aquitaine (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement).
Le préfet de Dordogne, en charge du dossier, doit remettre son avis au Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie d'ici le 21 juin.

Un autre rassemblement est prévu demain à Sarlat.

Diaporama manif gaz de houille

 

Gaz de houille / gaz de schiste

L'exploitation du gaz de houille fait appel à une méthode très différente de celle utilisée pour rechercher le gaz de schiste, qui reste proscrit en France pour l'instant ( trois permis ont été rejetés  depuis l'élection de François Hollande).
Le gaz de houille s’exploite par des forages depuis la surface comme dans toute exploitation conventionnelle d’hydrocarbures.
Récemment, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a vanté l'exploitation du gaz de houille ou grisou, et a suggéré de confier à une société publique la recherche sur les techniques d'extraction du gaz de schiste.

Sur le même sujet

Allergies : les pollens de graminées font leur grand retour

Les + Lus