• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Commission Duron : le barreau LGV Poitiers-Limoges est classé dans les secondes priorités après 2030

Le député-maire de Caen Philippe Duron présente à la presse le rapport de la commission Mobilité 21, Paris, 27 juin 2013 / © Pascal Coussy
Le député-maire de Caen Philippe Duron présente à la presse le rapport de la commission Mobilité 21, Paris, 27 juin 2013 / © Pascal Coussy

La commission Mobilité 21 rend ses arbitrages aujourd'hui à Paris sur fond de rigueur : les projets Paris-Orléans-Clermont-Lyon, Bordeaux-Hendaye, la fin de la ligne Rhin-Rhône et le barreau Poitiers-Limoges, sont renvoyés après 2030.

Par Christian Bélingard

Concernant le barreau Poitiers-Limoges, le rapporteur Philippe Duron s'est exprimé aux côtés du ministre des transports Frédéric Cuvillier, au moment de déposer ses conclusions. Pas de surprise: le barreau LGV Limoges-Poitiers n'est pas pour tout de suite, si l'on en croit le député-maire de Caen:

 

Le barreau LGV Limoges-Poitiers renvoyé aux calendes grecques
Pascal Coussy-Philippe Mallet

La commission est là pour donner un avis. Le Barreau Limoges-Poitiers est classé dans les secondes priorités après 2030 car nous avons considéré qu'il y a des priorités plus importantes pour les collectivités et les territoires.


Selon le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, "le Premier ministre annoncera le 9 juillet les choix budgétaires retenus, les enjeux et la méthode".

Petite phrase de Philippe Duron, "Nous avons l'appui du gouvernement de François Hollande" 

L'extrait du rapport Mobilité 21 concernant la LGV SEA Poitiers-Limoges



 

 

Sur le même sujet

les gilets jaunes mobilisés dimanche 18 novembre

Les + Lus