Cet article date de plus de 8 ans

Marseille veut Trémoulinas

Approché par plusieurs clubs étrangers, Benoit Trémoulinas pourrait finalement rester en France. Marseille va passer à l'offensive pour racheter sa dernière année de contrat.
Le Bordelais regarde aussi du côté de Marseille
Le Bordelais regarde aussi du côté de Marseille © Nicolas Tucat AFP
Le Réunionais ne sera pas à la reprise de l'entraînement des Girondins jeudi après-midi. Pour autant, il ne faut pas y voir un signe que son transfert est imminent. Benoit Trémoulinas, qui a participé à la tournée de l'équipe de France en Uruguay et au Brésil début juin, est en vacances jusqu'au 14 juillet. Comme les autres internationaux de l'effectif, il ne rejoindra le groupe que lors du stage à Divonne-les-Bains. Enfin, en théorie car rien ne dit que le défenseur évoluera encore dans son club formateur à cette date. Depuis le printemps, il a décidé de partir et ne s'en cache pas. " Je crois que le moment est venu. Je me sens prêt à partir à l'étranger ", dit-il. L'agent de Trémoulinas a été approché par plusieurs clubs étrangers (Dynamo Kiev, Benfica Lisbonne, Schalke 04, Bayer Lerverkusen). En ce début de semaine, des discussions sont prévues avec des dirigeants du club de l'Ukraine, éliminé par Bordeaux cet hiver en seizièmes de finale de la Ligue Europa. Mais "Tréch" a aussi des solutions en France. Si le contact a été établi avec Monaco, le nouveau riche du championnat, Marseille est également entré dans la danse.


Baup le veut

Depuis sa nomination sur la Canebière lors de l'été 2012, Elie Baup rêve d'enrôler le défenseur de Bordeaux  qu'il tient en très haute estime. Mais l'an dernier, il était hors de portée financièrement de l'OM. Cette fois-ci, ce n'est plus la même histoire. Marseille, qui a remis ses comptes à flot cet hiver, peut également compter sur la manne de la qualification directe en Ligue des Champions. Le transfert de Trémoulinas, qui devrait se négocier autour de 2,5  à 3 ME est nettement dans ses cordes. Le Bordelais suit avec intérêt l'évolution de cette piste. S'il a grandi dans la rivalité avec l'OM, il apprécie le club phocéen. A ses yeux, le vice-champion de France en titre représente le doublé d'intérêt de disputer la plus relevée des deux coupes d'Europe et de lui offrir un salaire supérieur à 200 000 euros bruts mensuels. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport