Des passagers du Quimper-Bordeaux bloqués 2h30 sous un soleil de plomb

Alors que de la fumée se dégageait du moteur, un train Intercité a été immobilisé dimanche après-midi pendant plus de deux heures et demi en Charente-Maritime. Reliant Quimper à Bordeaux, il transportait 250 passagers. Pas de blessés mais de longues minutes à patienter. 

© PHOTOPQR/SUD OUEST
A 14h, le conducteur a constaté le dégagement de fumée. Il a immédiatement stoppé le train au niveau de Corignac en Charente-Maritime, à la limite avec la Gironde. 

Alors que les températures avoisinent les 30° dimanche après-midi dans la région, le système de climatisation est resté en marche et les passagers, qui n'ont pas été évacués, ont été régulièrement ravitaillés en eau.
Aucun n'a été blessé. Une soixantaine de pompiers ont été mobilisés.

Le train a pu repartir peu après 16H30, une fois la fumée stoppée et le moteur inspecté, afin de rallier Saint-Mariens en Gironde où les passagers devaient emprunter un autre train pour rejoindre Bordeaux.

L'incident n'a eu que peu d'impact sur le trafic ferroviaire. Seul le train Intercité Bordeaux-Nantes a été retardé pendant un peu plus d'une heure, selon la SNCF.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf transports transports en commun accident