• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La ligne Laqueuille-Eygurande ne présente plus les garanties de sécurité selon RFF et sera “suspendue” à partir de juillet 2014

Changement de traverses sur une ligne SNCF / © ALEXIS BETHUNE/PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
Changement de traverses sur une ligne SNCF / © ALEXIS BETHUNE/PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Dans un communiqué commun, Réseau Ferré de France et la SNCF confirment que des mesures conservatoires ont été prises pour ralentir la vitesse commerciale de la ligne en attendant la suspension de cette section de ligne entre Clermont-Ferrand et Brive/Limoges

Par Christian Bélingard

Cette ligne n'était pas inscrite dans le plan rail mis en place en Auvergne. René Souchon, le président du Conseil Régional d'Auvergne, l'a confirmé il y a quelques jours à France Bleu Auvergne, déclarant que les partenaires de ce plan "se sont concentrés sur les lignes où il y avait du trafic- minimum 9 trains par jour". La région ne peut donc aider à  financer une ligne comme Laqueille Eygurande où ne circulent que trois trains par jour.

carte de localisation de la ligne SNCF / © RFF
carte de localisation de la ligne SNCF / © RFF

RFF a fait les comptes : les experts estiment que le remplacement de 21 000 traverses est nécessaire pour pérenniser la ligne en toute sécurité. Cette opération nécessiterait un budget avoisinant les 7 millions d'euros. Le communiqué précise qu'il "ne sera pas possible de maintenir les circulations dans des conditions de sécurité satisfaisantes au delà de juillet 2014 sur cette section de la ligne." Avec la suspension de la ligne, se posera le problème d'un transport de substitution. Les collectivités et les syndicats montent déjà au créneau. Et une pétition a également été lancée sur les réseaux sociaux.




Sur le même sujet

Blocage de la zone commerciale à Lescar par les "gilets jaunes"

Les + Lus