• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un réalisateur utilise la technique du time-lapse pour filmer Poitiers

La vidéo "Un jour à Poitiers" est visible sur internet depuis le 27 octobre. / © Stéphane Méril
La vidéo "Un jour à Poitiers" est visible sur internet depuis le 27 octobre. / © Stéphane Méril

Stéphane Méril a utilisé la technique cinématographique du time-lapse pour filmer Poitiers. Une nouvelle manière de poser son regard sur la ville.

Par Dominique Laveau

timelapse poitiers

France 3: Comment est née l'idée de réaliser cette vidéo "Un jour à Poitiers"?

Stéphane Méril / © dr Stéphane Méril: "Je travaille aujourd'hui en indépendant après avoir été longtemps journaliste à France 3. 

Je voulais avoir une sorte de vitrine pour montrer ce dont je suis capable. J'avais un peu de temps cet été, j'ai donc réalisé des prises de vue en août et septembre dernier. 
Je suis basé à Poitiers maintenant et c'est une ville plutôt sympa à filmer et très graphique." 

France 3: Vous avez utilisé la technique du time-lapse pour réaliser cette vidéo. En quoi consiste-t-elle?

Stéphane Méril: "Le principe du cinéma, c'est 25 images/seconde. Le procédé du time-lapse conduit à filmer avec une vitesse plus faible, c’est-à-dire avec un nombre d’images par seconde moins important que le débit qui sera utilisé à la projection. Le film visionné paraît donc se dérouler en vitesse accélérée.
Filmer une heure de temps d'orage par exemple et le réduire ainsi à 15 secondes d'images, cela donne quelque chose de très beau.
Cette technique s'est répandue ces dernières années avec l'apparition de certains boîtiers photo/vidéo numériques. J'ai donc profité des belles lumières de Poitiers pour en faire un à mon tour."


France 3: Vous avez posté "Un jour à Poitiers" sur internet le 27 octobre et déjà pas mal de retour très positifs...

Stéphane Méril: "C'est le côté viral du net. Je pensais avoir quelques dizaines de visionnages tout au plus et j'en ai déjà des centaines. Cela fait plaisir bien sûr. Je ne sais pas si c'est le premier time-lapse tourné à Poitiers mais comme ce procédé reste quelque chose d'assez nouveau, je profite de la curiosité de certains. Tant mieux ! "


Pour aller plus loin: les travaux de Stéphane Méril sont visibles sur ce site : http://www.mankatschen.com/

Sur le même sujet

Chaleur et viticulture en Buzet

Les + Lus