• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Journée mondiale du diabète pour une meilleure prévention

Une femme s'injecte de l'insuline. / © MAXPPP
Une femme s'injecte de l'insuline. / © MAXPPP

347 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde, selon l'OMS qui anticipe qu'en 2030, cette maladie sera devenue globalement la septième cause de mortalité. Le diabète constitue en Aquitaine, comme en France la 3ème cause de mise en affectations de longue durée (ALD)

Par A.H.

Célébrée chaque année le 14 novembre, la Journée Mondiale du Diabète (JMD) est la campagne de la Fédération Internationale du Diabète (FID) et de ses associations membres. Elle rassemble des millions de personnes dans le monde entier pour une vaste campagne de sensibilisation.

Le diabète explose, en France comme ailleurs, et représente un fardeau sanitaire et financier de plus en plus pesant alors que la seule politique
capable d'enrayer cette "épidémie", la prévention, reste tâtonnante, estiment des spécialistes.

Il existe deux types de diabète
Le type 1 :  "inné" il apparaît chez des enfants et jeunes adultes. (e nombre de patients de type 1 est de 800000 à 1 M.)
Le type 2 :  celui du vieillissement, de l'abondance et de la sédentarité car il touche surtout les populations vieillissantes, en surpoids, peu actives
Il s'agit dans 90% des cas du diabète. il devient une maladie de plus en plus fréquente avec la modification du comportement alimentaire et de la sédentarité, ainsi qu’avec l’augmentation régulière du poids. On estime le nombre de patients diabétiques de type 2 en France à environ 3 M en sachant qu’un certain nombre de patients restent méconnus. 

Le diabète reste une maladie grave lorsqu’il est mal prise en charge, pourvoyeur de complications oculaires, rénales, cardiologiques et vasculaires.

"Les complications de la maladie, sont toujours aussi fréquentes. Et les hospitalisations restent toujours aussi nombreuses: environ un tiers des patients diabétiques sont hospitalisés chaque année", déplore-t-il dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacré cette semaine au diabète. 20% renoncent à des soins. Alors que le diabète recrute beaucoup dans les couches pauvres de la société, la Sécurité sociale prend officiellement en charge 100% de la maladie dans le cadre de son dispositif "affections de longue durée" (ALD).

Selon cette même étude, le taux standardisé de prévalence se situait en 2009 à 4 % en Dordogne, 4 % en Gironde, 4,2 % dans les Landes, 4 % en Lot-et-Garonne3,6 % dans les Pyrénées-Atlantiques, soit une moyenne  3,9 % pour l’ensemble de l’Aquitaine.
En 2009, 79 000 bénéficiaires du régime général étaient reconnus en Aquitaine en ALD pour un motif de diabète.

Le diabète constitue en Aquitaine, comme en France la 3ème cause de mise en ALD.

Pour plus d'infos sur le diabète  
site association française des diabétiques

Sur le même sujet

Le concours de peinture du Cadre d'or à Périgueux

Les + Lus