Inquiétudes en Haute-Corrèze à propos de la ligne TER Limoges-Clermont

La fermeture annoncée de 54 km de voie ferrée sur la ligne TER entre Limoges et Clermont-Ferrand pourrait condamner cette liaison vitale pour de nombreuses communes de Haute-Corrèze.
Elus et habitants sont inquiets. Ils ont décidé de créer un collectif de défense du train.

© France 3 Limousin
Qu'ils soient salariés, collégiens, salariés ou simples retraités, tous empruntent régulièrement le train depuis leur commune de Haute-Corrèze pour rejoindre Limoges ou Clermont-Ferrand.

Depuis quelques temps déjà, la régularité des trains et la pertinence des horaires laissait de plus en plus à désirer.
Beaucoup étaient obligés d'utiliser le taxi pour palier les défaillances de cette ligne ancienne mais vitale pour la région.
Qu'ils habitent Ussel, Felletin ou Eygurandes, ils craignent désormais la fermeture pure et simple pour cause de vétusté de ce cordon ombilicale ferroviaire qui les relie aux capitales régionales de l'Auvergne et du Limousin.
Fini les correspondances de tous ces territoires vers Paris et le reste de la France. Quant à un éventuel service de substitution par la route avec des cars il serait soumis aux aléas de la météo très rude pendant plusieurs mois de l'année.

Un rassemblement des usagers est prévu le 13 décembre en gare d'Ussel pour défendre cette ligne ferroviaire Limoges - Clermont-Ferrand.

VIDEO
durée de la vidéo: 03 min 38
VIDEO : TER Limoges Clermont

Intervenants : François Desproges : Usager du TER; Valérie Diop : Limougeaude, étudiante à Clermont-Ferrand; Gilles Tissandier : Proviseur du lycée Ventadour d'Ussel; Alexis Marques : 15 ans, lycéen à Felletin (23); Michel Ponchut : Pdt. de l'association TER Limoges-Usse l- Clermont-Ferrand; Martine Leclerc : Maire (PS) d'Ussel


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire