Travail dominical : Ségolène Royal est pour une décentralisation des dérogations

© Maxppp
© Maxppp

Ségolène Royal a proposé dimanche que la décision d'ouverture des magasins le dimanche soit "décentralisée" aux préfets, en liaison avec les élus locaux.
.

Par BD (avec AFP)

Ce n'est pas à l'Etat, au niveau centralisé, ni à la loi, de régler ce genre de problème qui doit être au cas par cas" 
Ségolène Royal, présidente de Poitou-Charentes.




invitée de Tous politiques (France Inter/Le Parisien/France24) Ségolène Royal a demandé : "Que l'Etat donne aux préfets, en liaison avec les élus locaux, la responsabilité de donner les dérogations" pour l'ouverture des magasins le dimanche.

"On reste sur la dérogation, on maintient le salaire supplémentaire quand on travaille le dimanche, mais on décentralise cette autorisation et on fait le bilan dans un an !", a-t-elle ajouté.

Alors l'ex-patron de La Poste, Jean-Paul Bailly, remet ce lundi au gouvernement son rapport très attendu sur l'épineux dossier du travail dominical, Ségolène Royal a reconnu que la question était un vrai sujet de société. "Le principe, c'est le repos dominical", a-t-elle souligné, mais "comment trouver ce juste équilibre entre le droit de ne pas travailler le dimanche, le respect d'un certain nombre de règles" et la prise en compte "des évolutions comportementales des consommateurs, des types de consommation" ?

"Faisons confiance à l'intelligence des territoires", a-t-elle répondu.

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus