Haute-Vienne : quel avenir pour La Borie ?

Le château et la fondation installés Solignac ont fait face à une année 2013 difficile : problèmes financiers, départ de Christophe Coin. La structure est obligée de se remettre en question.

Christophe Coin a quitté La Borie en 213.
Christophe Coin a quitté La Borie en 213.
On parle régulièrement de La Borie, son nouveau jardin sonore, ses soirées en plein air l'été, ses productions musicales... Mais la structure connaît aussi des difficultés. Aujourd'hui, elle s'interroge sur son avenir.

Interview réalisée par téléphone par Cécile Descubes 

vidéo- Christophe Coin se confie sur son départ de la Borie


Christophe Coin a dirigé pendant 22 ans l'ensemble baroque de Limoges. Il a enregistré plus de 20 disques avec La Borie, dont certains ont obtenu des distinctions : victoires de la musique classique, choc du Monde de la musique, ffff de Télérama...

Son histoire avec La Borie s'est terminée à la fin du printemps 2013. Une séparation à l'amiable. Plusieurs sujets de divergences avec la direction de La Borie sont évoqués par le violoncelliste.


Quelques chiffres ...

Les investissements pour la Fondation La Borie  s’élèvent à plus de 3,3 M d’€, dont environ :

- 1 M € de l’Etat
- 922.000 € d’autofinancement et fonds privés
- 616.000 € de L’Europe (FEDER)
- 518.000 € de la Région
- 150.000 € du Département
- 150.000 € Communauté d’Agglomération de Limoges
(source C.A. de la Fondation La Borie Juillet 2012)

Parmi les collectivités contributrices :

- La Région : seule collectivité publique à avoir accepté d'être membre fondateur en 2009. Sa contribution à titre d’investissement est de 416.861 € (plus 101.880 € en recherche et développement). Le Conseil régional verse en outre chaque année une subvention de fonctionnement pour la structure. En 2013, elle était de 295.594 € (dont 26.088 € au titre des emplois associatifs).

- Limoges Métropole a accompagné le jardin des sons à hauteur de 150.000 € en investissement et de 35.000 € par an, par une convention pluriannuelle d’objectifs.  En ce printemps 2014, les différents partenaires doivent se réunir pour décider s’ils renouvellent cette convention.

La subvention de la Ville de Limoges a été suspendue en 2013 suite au départ de Christophe Coin, car elle était donnée à l’Ensemble Baroque de Limoges.

Les déficits :

Chaque année depuis 2010, le déficit de la Fondation se situerait environ entre 70.000 € et 85.000 €/an.
Le déficit des Jardins du Son serait estimé entre 60.000 et 70.000 € pour l’année 2013.

Bien que la Préfecture et les services de l’Etat semblent rester discrets sur le sujet, une analyse financière des comptes de la Fondation La Borie a été demandée par l’Etat. Les résultats devraient être rendus dans peu de temps. Selon Limoges Métropole, c’est un outil informatif, en prévision de la signature ou non d’une nouvelle convention pour une subvention de fonctionnement.

Dossier préparé par Cécile Descubes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture politique économie