Une lettre au vitriol de Jean-Claude Peyronnet aux militants socialistes dénonce le bilan du sénateur Jean-Pierre Demerliat

Cette lettre, datée du 5 juin, se présente tout d'abord comme une explication de la part du sénateur Peyronnet qui ne se représente pas aux prochaines sénatoriales

Jean-Claude Peyronnet(1er plan) et Jean-Pierre Demerliat (second plan à droite), lors d'une interview sur la réserve parlementaire (juillet 2013)
Jean-Claude Peyronnet(1er plan) et Jean-Pierre Demerliat (second plan à droite), lors d'une interview sur la réserve parlementaire (juillet 2013) © France 3 Limousin
L'ancien président du conseil général de la Haute-Vienne indique notamment qu'il ne se présente pas pour ne pas se retrouver "dans une simple démarche d'empêchement" vis à vis de son collègue actuel, en l'occurrence Jean-Pierre Demerliat, sénateur PS de la Haute-Vienne réélu depuis 24 ans.

Mais Jean-Claude Peyronnet va plus loin et la charge est lourde contre le sénateur Demerliat:

il doit y avoir des bornes à son comportement de profiteur qui l'amène à tirer tous les bénéfices de la fonction sans fournir en contrepartie le moindre travail. Ah il n'est pas fatigué! Il ne fait rien! Et il semble considérer le Sénat comme une simple maison de retraite dorée".


Jean-Claude Peyronnet appuie son propos par des graphiques tirés du site "nossenateurs.fr" qui compare l'activité des deux sénateurs:

L'intégralité du document que nous nous sommes procuré

##fr3r_https_disabled##

Le Populaire du Centre a titré ce matin "Sénatoriales: primaires sous haute tension au PS" en citant le "tacle d'un sortant à l'autre", preuve que la campagne est lancée à vive allure désormais...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales parti socialiste politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter