Fausse alerte au virus Ebola à Limoges... une grosse frayeur au CHU

Publié le Mis à jour le
Écrit par Angélique Martinez
C'est dans ce brancard étanche du samu que la patiente atteinte d'une forte fièvre a été transportée au CHU
C'est dans ce brancard étanche du samu que la patiente atteinte d'une forte fièvre a été transportée au CHU © CHU de Limoges

En fin de semaine dernière une femme est hospitalisée avec une très forte fièvre au CHU de Limoges. Elle rentrait de Guinée. Le personnel médical craint un cas d'Ebola. Fort heureusement, il s'agissait d'une crise de paludisme. Gros plan sur le protocole d'action au CHU en cas d'Ebola.

C'est la question que l'on commence à se poser face à l'aggravation de l'épidémie... Que se passerait -il si le virus Ebola débarquait en France ? Le virus sévit actuellement en Afrique de l'ouest. Le gouvernement français s'est dit vigilant. A Limoges un dispositif est prêt à être activé en cas d'apparition d'un cas de fièvre Ebola en Limousin.  

Reportage complet de France 3 Limousin

durée de la vidéo: 01 min 43
-Video- Fausse alerte au virus Ebola à Limoges


Le virus Ebola est une fièvre hémorragique mortelle qui sévit en Guinée, en Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria. 

Hier, il y a eu une fausse alerte à l'aéroport de Toulouse. Selon nos confrères du Parisien, un passager qui rentrait d'un séjour en Sierra Leone a été brièvement hospitalisé à Toulouse par crainte d'une contamination . Cette hypothèse a toutefois été très vite «écartée», ainsi que l'a affirmé le porte-parole de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Il vient de sortir de l'hôpital et les médecins ont écarté tout risque d'infection par le virus Ebola» a déclaré ce dernier, peu après 20 heures.

Le principe de précaution prévaut

L'épidémie de fièvre hémorragique en grande partie due au virus Ebola en Afrique de l'Ouest a affecté plus de 1.300 personnes et entraîné 729 décès au 27 juillet, dont 57 en quatre jours, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'épidémie s'est déclarée au début de l'année en Guinée avant de gagner le Libéria puis la Sierra Leone et le Nigéria. 

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a appelé à une «extrême vigilance» en France, estimant que le pays «a les moyens de faire face à Ebola», dans un entretien au Parisien publié jeudi.

Face à l'épidémie d'Ebola, la France et les Etats-Unis mettent en garde les voyageurs. 
Les autorités sanitaires américaines et françaises ont recommandé, jeudi 31 juillet, à leurs ressortissants d'éviter de se rendre dans les  pays d'Afrique de l'Ouest frappés par une épidémie sans précédent de fièvre hémorragique Ebola.

Le dangereux virus Ebola

C'est l'un des virus les plus contagieux et les plus mortels pour l'homme. Identifié pour la première fois en 1976 en République démocratique du Congo.
Cinq espèces connues. Trois d'entre-elles sont particulièrement dangereuses. 

La transmission s'effectue par contact direct avec le sang, les sécrétions liquides biologiques, contact sexuel, manipulation de corps infectés sans précaution, manipulation d'objets contaminés.

Ecoutez les précisions du professeur Pierre Weinbreck, Chef du service des maladies infectueuses du CHU de Limoges

durée de la vidéo: 01 min 19
-Vidéo- Interview Professeur Weinbreck sur l'Ebola


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.