Cet article date de plus de 6 ans

Après la tempête, retour au calme à La Rochelle

Après une semaine agitée pour le Parti socialiste, certains militants déboussolés, d'autres confiants ont sifflé et applaudi un Manuel Valls combatif et rassembleur.
Aujourd'hui, dernier jour de l'université d'été du PS à la Rochelle
Aujourd'hui, dernier jour de l'université d'été du PS à la Rochelle © France 3
Sur le littoral, le temps n'était pas à l'orage et pourtant l'ambiance était électrique tout le long de ces quatre jours d'université d'été du PS. Premier incident le jeudi soir avec le refus de la fédération PS de Charente-Maritime de célébrer le traditionnel pot d'arrivée avec le maire de la ville Jean-François Fountaine, exclu du PS en janvier dernier. Samedi les frondeurs du PS frappent fort à La Rochelle en officialisant leur collectif "Vive La Gauche" devant une salle comble et enthousiaste. La ministre de la Justice, Christiane Taubira vient à leurs côtés. Dans la soirée à son arrivée en gare de la Rochelle manuel valls est accueilli sous les huées par des syndicalistes de la CGT et un collectif de sans papiers et d'intermittents. Ce matin des manifestants réclament la mise en oeuvre de l'A 831 aux abords de l'Encan. La tension était palpable près du vieux port.

Dans son discours de clôture, Manuel Valls s'est voulu rassembleur.

Manuel valls appelle à l'union et défend sa politique. Manuel Valls a vanté dimanche à la Rochelle une "gauche du réel", qui "gouverne" mais sans pratiquer l'austérité, devant les socialistes divisés, auxquels il a dit son "amour" et réclamé un soutien sans faille à François Hollande.
"J'aime les socialistes", a lancé dimanche Manuel Valls devant les militants à l'université d'été de La Rochelle, en écho à son "j'aime l'entreprise" devant le Medef mercredi qui avait suscité des critiques à l'aile gauche du parti. "Je connais bien les débats qui peuvent agiter notre parti (...) Et c'est pour tous ces débats (...) que j'aime les socialistes", a déclaré le Premier ministre dans son discours de clôture du rassemblement estival du parti.


"Nous ne faisons pas de l'austérité", martèle Valls devant les militants PS "Quand nous créons 60.000 postes dans l'Education nationale pour refaire de l'école une priorité, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous préservons les missions du budget de la Culture pour la création et le spectacle vivant, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous créons des postes de policiers et de gendarmes, pour garantir la sécurité des Français sur tout le territoire -dans les quartiers populaires, dans les zones rurales- nous ne faisons pas de l'austérité", a-t-il dit, sous de vifs applaudissements.

Il a donc exhorté les socialistes à ne pas "caricaturer" eux-mêmes leur action car "d'autres s'en chargent". "Sachons expliquer, valoriser ce que nous faisons! Soyons-en fiers ! Nous faisons des choix calibrés, équilibrés. Ils visent à préserver notre modèle social", a-t-il encore dit.

Reportage de Maylis Chauvin et Patrick Mesner: intervenants: Jean-François Fountaine, maire de la Rochelle,Suzanne Tallard, Députée PS du côté des frondeurs.

ps la rochelle








 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique parti socialiste