L'Aviron Bayonnais se donne de l'air grâce à son exploit contre le leader Clermont

Bayonne devait gagner hier soir pour s'éloigner de la zone rouge. Le contrat est rempli avec la manière face à un poids lourd du Top 14. Bayonne est neuvième au classement.

© GAIZKA IROZ/AFP
"Je suis satisfait et content pour cette équipe qui a travaillé dur toute la semaine. Il y avait beaucoup de solidarité. Ce soir, c'était très important pour nous, on s'est fait plaisir. Gagner contre Clermont, on est très heureux. Ce soir on a réussi à mettre en place les points clés dont on avait parlé cette semaine. On a raté 12 plaquages en 12 minutes mais après la défense était bien" déclare un Patricio Noriega tout heureux à l'issu du match hier soir, remporté 24 à 13.

Il faut dire que l'entame fut spectaculaire ! Il fallait bien ça pour aborder cette réception peu évidente face au leader après la coupure européenne. Bustos-Moyano a su montrer la voie, d'abord sur une pénalité puis en inscrivant un essai en solo à la 16ème minute. Le deuxième fut conclu par Ollivon (47ème minute) grâce à une relance de Spedding relayée par O'Connor.

L'Aviron n'avait pas le droit à l'erreur, surtout après les victoires de La Rochelle, Brive et surtout Oyonnax, concurrents directs au maintien. 

Pour l'ASM, qui a eu les opportunités de faire la différence autour de la mi-temps où elle avait réussi à inverser la tendance et menait 10-8, c'est une petite désillusion à une semaine de la réception du Stade Français, revenu à sa hauteur après son carton plein devant Bordeaux-Bègles.

Aviron Bayonnais - Clermont, les moments forts du match


Scott Spedding très ému appelé au XV de France

  
L'arrière de Bayonne qui ne compte aucune sélection, a été convoqué samedi avec le XV de France pour préparer les tests de novembre.
Spedding, 28 ans, d'origine sud-africaine, remplace dans un groupe de 30 joueurs Brice Dulin victime d'une fracture du péroné gauche.

Le XV de France, qui se réunit ce dimanche, affrontera successivement les Fidji samedi 8, l'Australie le 15 et l'Argentine le 22.

"C'est une émotion très forte" a avoué Spedding au bord des larmes après avoir appris la nouvelle.


"Le chemin a été long pour arriver à ce moment. C'est énorme, un moment très fort dans ma vie. Ca a toujours été un rêve mais je ne pensais jamais y arriver. J'espère que ce n'est que le début. Ca fait quelques années (2011) que je suis sélectionnable et à chaque groupe annoncé, je perdais espoir mais gardais ce rêve dans un coin de ma tête. Je voyais l'âge avancer, même si j'ai encore quelques années devant moi. Patrice Lagisquet m'a juste dit qu'il avait un billet d'avion pour moi et qu'il fallait que je sois là à 9h. Je connais déjà la Marseillaise, je suis Français. Ma première pensée a été pour ma famille, je pense à mon père (en pleurant), je pense à mon père qui a été toujours-là pour moi. Grâce a eux, ils ont fait beaucoup de sacrifices pour moi. C'est un moment incroyable, je n'ai pas de mot pour expliquer cette émotion tellement le chemin a été long".

Scott Spedding rejoint son co-équipier de l'Aviron Charles Ollivon et le joueur de l'Union Bordeaux-Bègles Pierre Bernard, eux aussi appelés dans le groupe des 30 pour les tests matchs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport rugby top 14 aviron bayonnais