Théâtre de Poitiers : le comité de soutien a finalement tenu l'exposition photo "interdite" à Ligugé

Une série de photographies de l'ancien théâtre municipal de Poitiers était présentée cet après-midi devant les portes du bâtiment. Elles sont l'oeuvre du photographe Laurent Prysmicki qui devait initialement les présenter à la médiathèque de Ligugé, laquelle s'est rétractée à quelques jours de l'ouverture de l'exposition.

Les photographies de Laurent Prysmicki présentées samedi après-midi devant l'ancien théâtre municipal de Poitiers saisissent les derniers instants du lieu, avant sa fermeture. Deux séries de clichés ont été réalisées. L'une avant la dernière séance de cinéma, l'autre une fois le déménagement des bureaux presque terminé. L'idée, pour le photographe, était de témoigner de la valeur patrimoniale du lieu créé par l'architecte Edouard Lardillier.
durée de la vidéo: 02 min 09
Exposition "interdite" : entretien avec Laurent Prysmicki
Une exposition devait se tenir à la médiathèque de Ligugé du 7 au 25 octobre dernier, qui n'a pas eu lieu, annulée "au dernier moment", selon le collectif de soutien à l'ancien théâtre, qui s'interroge sur les raisons profondes de ce geste. 

Dans les colonnes de notre confrère Centre Presse, Joëlle Pelletier, maire de Ligugé, expliquait cette semaine que le photographe avait proposé "une exposition sur le théâtre, mais sans la présenter au nom d'un collectif de défense. Les élus ont finalement découvert la réalité de cette exposition quand la médiathèque nous a demandé d'en valider l'affiche. Nous en avons discuté et estimé d'une part que le sujet est polémique et, d'autre part, qu'il ne concerne pas notre commune, alors que les expositions accueillies par la médiathèque, autant que possible, sont en lien avec Ligugé."  

Dans un tract diffusé samedi après-midi lors de l'exposition, le collectif évoque la possibilité que la mairie de Ligugé n'ait pas voulu "s'attirer les foudres du président de la communauté de communes de Grand Poitiers qu'elle vient d'intégrer". 

Des images subversives

Jacques Arfeuillère, du collectif de défense de l'ancien théâtre de Poitiers explique que "ça n'était pas revendicatif comme c'est l'est aujourd'hui". Le collectif estime qu'il s'agit d'une "exposition interdite". Non sans ironie, Jacques Arfeuillère évoque "des images subversives" présentant "des lustres", "des fauteuils", "des volumes de l'ancien théâtre de Poitiers".
durée de la vidéo: 00 min 42
Exposition "interdite" : entretien avec Jacques Arfeuillère du collectif de soutien
Le collectif a engagé depuis 18 mois une bataille juridique pour contester la décision du conseil municipal de Poitiers de vendre l'ancien théâtre et obtenir l'annulation de la vente. Les différentes parties ont exposé leurs arguments. Le tribunal administratif pourrait statuer sur le dossier d'ici à la fin de l'année.
durée de la vidéo: 00 min 51
Théâtre de Poitiers : le comité de soutien a finalement tenu l'exposition photo "interdite" devant le bâtiment

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture architecture