• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un village englouti refait surface

© CC. Sylvain
© CC. Sylvain

C 'est Le Roffy, situé à 6 kilomètres en aval de Spontour (Corrèze) et noyé sous la retenue du barrage de Chastang sur la Dordogne. Il réapparaît à chaque vidange de la retenue d' eau. Regardez ce reportage qui révèle les trésors cachés de notre patrimoine.

Par KJ

Au Roffy, il n'y avait que quatre ou cinq maisons et pas de commerce. Il fallait se rendre au Chambon, à 3,5 kilomètres, pour trouver cafés et école. A chaque vidande de la retenue d'eau, les vestiges de l'abbaye de Valette d'Auriac datant du XIIème siècle réapparaissent. L'usine-barrage du Chastang a été construite sur la Dordogne entre 1947 et 1952. C'est une usine hydro-électrique mise en service en 1951. 
Le village Le Roffy

La dernière vidange date de 2005 et les derniers témoins sont de moins en moins nombreux à se souvenir. Curieux paradoxe en effet que celui de ces villages engloutis qui ont connu, justement grâce à la construction des barrages, un surcroît d'activité avec l'arrivée massive d'ouvriers, tous corps d'état confondus. Il a bien fallu loger tous ces gens et les nourrir le temps de la construction.
Mais ce ne fut que le chant du cygne car sitôt le chantier du barrage fini, les villages disparurent.




Sur le même sujet

Les réalisateurs brésiliens accueillis à Biarritz malgré l'annulation de subventions par Bolsonaro

Les + Lus