Face au Maccabi Tel-Aviv, le Limoges CSP proche de l'exploit... encore

Opposés à une très solide équipe de Tel-Aviv, les limougeauds ont montré plusieurs visages : menés de 18 points dans le troisième quart temps, ils ont repris la tête en fin de match avant de s'incliner finalement 73 à 79.


Le Limoges CSP s'incline 73-79 à l'issue d'un match à suspens.
Le Limoges CSP s'incline 73-79 à l'issue d'un match à suspens.
A la sortie du match, le sentiment qui domine est une nouvelle fois la frustration. C'était serré.

Le coach du Maccabi le reconnait :

Ce match aurait pu aller à Limoges. Mais on a fait les bonnes choses à la fin. 

Début disputé

Sous les nouvelles lumières de Beaublanc, les deux équipes entrent dans le match avec intensité. Mais Tel Aviv prend le large avec une série de 12 points.
Après un temps mort, l'entraîneur du CSP Jean-Marc Dupraz s'adapte, et Ramel Curry remet les pendules à l'heure.
Le Limoges CSP remporte cette période 21 à 19.

Pas assez de fautes

Le deuxième quart temps est particulièrement difficile.
Beaucoup de pertes de balles pour Limoges, et des contre attaques sanglantes. 
Pour Jean-Marc Dupraz, interrogé en conférence de presse, c'est le point le plus négatif du match. En cas de contre attaque, ses joueurs doivent provoquer des fautes pour freiner leurs adversaires :

Il n'y a pas de fautes commises, on prend du jeu rapide. Pourtant les gars doivent le savoir, il faut utiliser les fautes. C'est un gros axe de progrès.


Limoges est mené 35-42 à la pause. 

Panier incroyable de Westermann

Dans le troisième quart temps, la mauvaise passe se poursuit.
Limoges encaisse sans marquer pendant 6 longues minutes. Le Maccabi pousse l'écart à 18 points.
On sent que le match échappe aux limougeauds. Mais, on l'a vu depuis le début de la saison, l'équipe sait réagir.
En conclusion de la période, c'est Léo Westermann qui sonne la révolte avec un tir au buzzer incroyable depuis sa zone de défense. 
Limoges et toujours mené 48 à 57. Beaublanc est bouillant, et ce n'est pas à cause de l'éclairage. 

Money time fatal

Et le CSP revient. Avec une période d'euphorie.
Dans un palais des sports assourdissant, Limoges prend la tête : 66 à 64. Le chemin est encore long, mais désormais tous les espoirs sont permis.
Les deux équipes restent un temps au coude à coude, mais cela ne va pas durer et le money time sera fatal. Le meneur de Tel Aviv Jeremy Pargo met fin au rêve de Limoges avec un panier à 3 points assassin. Score final 73 à 79.

Mauvaise opération au classement

Limoges pouvait gagner, la défaite est difficile à encaisser. Et sur le plan comptable, elle ne fait pas les affaires du CSP qui va rester dernier de son groupe.
Certes, Berlin s'est également incliné à Moscou. Mais pour espérer une qualification pour le Top 16 de l'Euroligue, il faut maintenant au moins gagner les 3 prochains matchs. Ce sera compliqué.

Résumé de la rencontre : 
durée de la vidéo: 01 min 57
Vidéo : CSP - Maccabi Tel-Aviv






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport