Le “record détestable” des Restos du Coeur

La 30ème campagne hivernale des restos du Coeur a commence ce lundi 24 novembre 2014. / © AFP
La 30ème campagne hivernale des restos du Coeur a commence ce lundi 24 novembre 2014. / © AFP

Les Restos du Coeur entame ce lundi leur 30ème campagne hivernale. Cette année, le nombre des bénéficiaires va encore augmenter. On attend plus d'un million de bénéficiaires pour toute la France. Le président des Restos du Coeur, Olivier Berthe, parle "de record assez détestable".

Par C.H (Avec AFP)

Comme chaque hiver et jusqu'au mois de mars, les centres des Restos du Coeur vont ouvrir quotidiennement ou plusieurs fois par semaine pour distribuer des denrées alimentaires aux personnes en difficultés. L'an passé, 130 millions de repas ont été servis au niveau national et 3 565 919 en Poitou-Charents dont plus d'un million en Charente -Maritime.


En hausse de 10% en Charente-Maritime

La Charente-Maritime, département le plus peuplé de la région, est aussi celui où les besoins sont les plus importants et en forte augmentation. Les responsables des Restos y enregistrent une hausse de 10% des demandes, c'est deux fois plus que la moyenne nationale et les bénévoles manquent. Un appel a été lancé pour trouver de nouveaux volontaires afin de pouvoir assurer les distributions.
On compte 29 500 bénéficiaires dans tout le Poitou-Charentes dont 9 455 en Charente-Maritime.


Encourager les dons en nature

Pour faire face à l'augmentation de la demande et de la pauvreté, les Restos cherchent de nouvelles ressources. Ils espèrent l'instauration de nouvelles mesures fiscales pour encourager les dons, notamment pour les "dons en nature". L'association a obtenu l'an dernier du gouvernement que la loi Coluche sur les exonérations fiscales soit étendue aux dons des producteurs laitiers. Elle a permis de récolter deux millions de litres de lait pour les associations, dont 850.000 litres pour les Restos. 
Mais les Restos du Coeur réclament cette mesure pour tous les dons agricoles. "Viande, oeufs, légumes, céréales, il faut que toutes les filières puissent bénéficier d'un dispositif fiscal incitatif", réclame le président des Restos.
Luc Barré et Laurent Gautier se sont rendus à la "centrale" des Restos de Poitiers d'où partent les camions qui livrent les 16 centres de distribution de la Vienne :
Ouverture des Restos du Coeur à Poitiers
Reportage de Luc Barré et Laurent Gautier

 

Les Restos en chiffres en 2013

  • Charente-Maritime : 1 248 371 repas servis et  9 455 bénéficiaires
  • Vienne : 936 844 repas servis et 8 760 bébéficiaires
  • Charente : 812 095 repas servis et 6 650 bénéficiaires
  • Deux-Sèvres : 566 609 repas servis et 4 519 bénéficiiares

Sur le même sujet

Les + Lus