Les ex-salariés de SFR devant les prud'hommes de Poitiers pour demander des compensations

Les ex-salariés de SFR devant le conseil des prud'hommes de Poitiers / © Marie-Noëlle Missud. France 3
Les ex-salariés de SFR devant le conseil des prud'hommes de Poitiers / © Marie-Noëlle Missud. France 3

254 ex-salariés de SFR étaient aujourd'hui devant le conseil des prud'hommes de Poitiers pour demander des indemnités à leur ancien employeur. Ils contestent leur licenciement et sont engagés dans une procédure de dommages et intérêts.
 

Par C.H +MN Missud

En 2007, 1900 salariés du service clients de SFR ont été transférés à des centres d'appels. Les sites de Toulouse, Lyon et Poitiers étaient concernés. A Chasseneuil-du-Poitou (86), 590 employés passent alors chez Arvato Services. Ce changement devait se faire sans conséquences pour eux mais dans les faits, les anciens salariés de SFR ont rapidement perdu une partie de leurs avantages et acquis. Ils ont ensuite été confrontés à un vaste plan de départs volontaires. Au total, 400 personnes vont quitter Arvato.


SFR condamné pour "collusion frauduleuse"

Depuis, les ex-salariés de Toulouse ont entamé une procédure judiciaire devant le conseil des prud'hommes et jusqu'à la Cour de cassation. SFR a été condamné "collusion frauduleuse" avec le repreneur. Les salariés de Poitiers ont, à leur tour, demander des compensations financières devant la justice. Le groupe de téléphonie est jugé pour "perte de chance à l'emploi".

Le tribunal des prud'hommes de Poitiers a mis son jugement en délibéré au 10 mars 2015.


Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus