Festival de la BD d'Angoulême : une pétition pour attribuer le Grand Prix à Charlie Hebdo

Un groupe de dessinateurs et scénaristes de bandes dessinées vient de lancer une pétition sur internet pour que le Grand Prix de la ville d'Angoulême décerné chaque année à l'issue du Festival de la Bande Dessinée soit, cette année, exceptionnellement attribué à Charlie Hebdo.

Ce mardi matin, la pétition lancée hier lundi 12 janvier, a déjà récolté plus de 1 000 signatures.
Le Grand Prix qui est habituellement élu par le jury et décerné le dernier jour du Festival, récompense chaque année un auteur pour l'ensemble de son oeuvre. Le Grand Prix est le président du festival suivant.
"Notre idée n’est pas de chercher à récupérer l’esprit de Charlie Hebdo, mais d’accompagner ses dessinateurs afin qu’ils aient la part belle pour l’édition du festival l’an prochain. Donner le Grand prix à quelqu’un cette année nous semblerait dérisoire et absurde. Le décerner d’office à Charlie n’est pas grand-chose en revanche, et c’est la moindre des choses." explique Gwenn de Bonneval, à l'initiative de la pétition, au journal Le Monde.


Un "Prix Charlie de la liberté d'expression"

Cette attribution à titre exceptionnelle imposerait de ne pas suivre la procédure habituelle de désignation. 
Franck Bondoux, délégué général du Festival, rencontre aujourd'hui à Paris, l'équipe de Charlie Hebdo pour évoquer les modalités de l'hommage qui sera rendu cette année aux auteurs de Charlie Hebdo. Dès vendredi dernier, la direction du Festival avait proposé la création d'un "Prix Charlie de la liberté d'expression". Une initiative toujours d'actualité à l'heure actuelle.
Deux caricaturistes ayant travaillé au journal satirique ont déjà reçu le Grand Prix de la ville d'Angoulême. Georges Wolinski, assassiné mercredi dernier lors de l'attentat à Charlie Hebdo en 2005 et Willem récompensé en 2013 qui fait partie des survivants de l'équipe touchée par la tragédie de l'attentat.


Un album pour regrouper les hommages en dessins

Sur son site internet, le Festival de la Bande Dessinée a tout de suite rendu hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo disparus.

"Des hommes sont morts pour avoir été des dessinateurs, des esprits libres. Certains d’entre eux nous étaient très familiers – en particulier Georges Wolinski, Grand Prix du Festival 2005. Tous nous étaient proches, car ils avaient ce même talent de savoir tout dire en quelques traits, pour nous donner à penser." est-il écrit. 
"Le dessin, lui, est éternel et, dans nos cœurs, les dessinateurs disparus de Charlie Hebdo le seront toujours aussi." conclut l'équipe du festival. Un espace accueillant les contributions des dessinateurs du monde entier est ouvert pour compléter cet hommage en dessins.
Pour consulter les dessins affichés sur cette page, cliquez ici.

Pour en savoir plus : le site du Festival de la BD


L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité