Deux-Sèvres : un troupeau de chèvres touché par la tremblante à Rom

Un cas de tremblante caprine vient d'être diagnostiqué dans un élevage de Rom, dans les Deux-Sèvres. L'information a été dévoilée ce matin par nos confrères de France Bleu Poitou. L'éleveur va devoir abattre tout son troupeau de 600 chèvres.

La maladie a été repérée sur une chèvre d'un élevage de Rom dans les Deux-Sèvres. Pour respecter les normes sanitaires, l'éleveur va devoir abattre d'ici six mois tout son troupeau de 600 têtes et désinfecter ses bâtiments. Il ne peut plus également vendre le lait de ses chèvres.
Le diagnostic a été établi après des tests réalisés à l'équarisage et confirmés par des examens plus poussés. La chèvre était atteinte de la tremblante classique,une forme grave de la maladie. 


Une maladie rare chez les chèvres

Les cas de tremblante caprine sont très rares, les moutons étant plus souvent atteints par cette maladie. La période d'incubation est très longue pouvant aller de plusieurs mois à quelques années. Pendant ce temps, la chèvre ne manifeste aucun signe particulier. Mais une fois la maladie déclarée, elle souffre notamment de démangeaisons et de tremblements et meurt en quelques mois.
La tremblante est due à une dégénérescence du cerveau. C'est une maladie à prion qui attaque le système nerveux central. Elle est assez mal connue et se transmet par voie orale. La tremblante ne peut pas être détectée du vivant de l'animal. Elle l'est par un examen de son cerveau.
La tremblante est classée parmi les maladies contagieuses à déclaration obligatoire. L'éleveur qui l'a repérée sur un animal de son cheptel doit en faire part à son vétérinaire, qui lui-même alertera la Direction des services vétérinaires (DSV).  Aucun cas de transmission à l'homme n'a été recensé.