Cet article date de plus de 6 ans

Armes à feu : une réglementation sous haute surveillance

La possession d'une arme à feu est interdite et soumise à des règles strictes.
Il existe 4 catégories d’arme à feu :
La catégorie A destinée à la défense Nationale,
La  B et la C, soumise à autorisation et régie par l’autorité préfectorale.

Pour les catégories B ET C, ne peuvent détenir des armes à feux que les professions réglementées.
Toutefois d’autres personnes sont aptes dans des cas très spécifiques, à la détention d'armes à feu : il s’agit des tireurs sportifs ou des chasseurs. 
Mais la preuve doit être faite de leur appartenance à un club de tir ou d'être titulaire d'un permis de chasse.
Au delà de ces exceptions, cela constitue un délit.





Un dossier extrêmement rigoureux est exigé pour une demande de détention, avec entre autres une enquête pour savoir si la personne n’a pas d’antécédents judiciaires et psychiatriques.
Autre obligation celle de détenir un coffre-fort pour sécuriser ses armes à son domicile.

Chaque détention d’arme en catégorie B est valable pendant 5 ans. 
Au-delà de ce délai, le tireur doit réitérer sa demande d’autorisation.


Enfin dernière classification, la catégorie D, elle concerne les armes de collection, en vente libre

En aucun cas, le possesseur n’a le droit de porter sur lui, tout type d’armes.
Il ne faut pas confondre alors : détention et port d’armes !
Seule exception, celle faite bien sûr, aux forces de l’ordre ou de sécurité.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice archives