Accidents sur les routes du Limousin : tendance à la baisse

Les chiffres ne sont évidemment pas encore définitifs, mais pour ces neuf premiers mois, le nombre d'accidents sur les routes du Limousin a diminué. Une baisse à imputer au confinement. 

Les comportements à risques sur la route au coeur d'une semaine de sensibilisation de la sécurité routière
Les comportements à risques sur la route au coeur d'une semaine de sensibilisation de la sécurité routière © Pixabay/Alexas Fotos
Le nombre d'accidents de la circulation a baissé sur les premiers mois de l'année 2020. Une demi-surprise, en raison du confinement. 

Dans la Haute-Vienne, 268 accidents se sont produits sur les routes sur les 9 premiers mois de l'année, ils ont fait 11 morts. Moins qu'en 2019. 304 accidents s'étaient alors produits, à l'origine du décès de 12 personnes. 

Dans la Corrèze, 112 accidents ont eu lieu sur les 9 premiers mois de l'année 2020, contre 150 en moyenne par an entre 2015 et 2019. 14 personnes ont trouvé la mort en moyenne sur ces 5 ans, c'est trois de plus que cette année. 

Dans la Creuse, du 1er janvier au 31 août 2020, on dénombre deux fois moins d'accidents par rapport à l'année précédente (36 en 2019/18 en 2020). Quatre personnes ont trouvé la mort sur la route sur cette période de 2019, une de moins en 2020.
 
Accidentologie Limousin
Infogram

Avril confiné

Le confinement a été bénéfique aux chiffres de la sécurité routière. Sauf dans la Creuse. Dans ce département, une personne a trouvé la mort dans un accident de la circulation en avril.

Dans la Haute-Vienne, 11 accidents se sont produits en avril 2020, 20 de moins qu'en avril 2019, un mois meurtrier qui avait vu le décès de 2 personnes sur les routes.

Même constat sur les routes corréziennes qui ont vu, sur les 5 dernières années en moyenne 18 accidents en avril, contre 4 cette année.

Relâchement

Mais une fois déconfinés, les automobilistes ont repris le volant et aussi, pour certains, de mauvaises habitudes. En juin dernier, le préfet de la Haute-Vienne poussait un coup de colère et parlait de relâchement. Accidents, tués, blessés, tous les indicateurs étaient à la hausse. Et les gendarmes notaient de très grands excès de vitesse, à 170 ou 190 km/heure sur une départementale. 

Un relâchement qui semble se poursuivre : septembre a vu 19% d'accidents en plus par rapport à 2019. 

Les comportements à risques

Dix accidents mortels se sont produits cette année en Corrèze. Quatre d'entre eux trouvent leur origine dans l'alcool, la vitesse, la consommation de stupéfiants. Des comportements à risques.

Pour sensibiliser les plus jeunes à la conduite à adopter sur une moto ou un scooter, la préfecture de la Haute-Vienne et la Police organisent des initiations adaptées aux besoins des lycéens et collégiens. Au programme, échanges autours des pratiques à risques et exercice de conduite sur un deux roues.
 
Opération de sensibilisation aux dangers de la route

 

Accidents à vélo

Depuis le déconfinement, le vélo a le vent en poupe.

Une tendance depuis 10 ans : on compte près de 3 % de cyclistes en plus sur les routes chaque année.

Et malheureusement, ça fait des victimes. 9 morts en Haute-Vienne entre 2010 et 2019. 

Les présumés responsables de ces accidents sont à 40 % les cyclistes, à 59.5 % les conducteurs de véhicules et à 0.5% un piéton.

"La route reste difficile à partager", constate Pierre Jandeaux, responsable du centre de documentation et d'information de l'assurance en Haute-Vienne, qui regrette que le port du casque pour les cyclistes ne soit pas obligatoire après 12 ans. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité sécurité routière société sécurité sécurité routière société sécurité