• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une alternative au diesel : le marc de raisin qui fait avancer les bus

Présentation à Mont-de-Marsan de ces bus qui roulent au marc de raisin, un biocarburant issu d'une entreprise girondine. / © IROZ GAIZKA / AFP
Présentation à Mont-de-Marsan de ces bus qui roulent au marc de raisin, un biocarburant issu d'une entreprise girondine. / © IROZ GAIZKA / AFP

Une société girondine  a mis au point un carburant à base de résidus de raisin. Ce bioéthanol pourrait-il une alternative au diesel dans une région viticole ? Peut-être. En attendant, un transporteur landais va tester ce carburant sur sa ligne Dax- Mont-de-Marsan. 

Par CB et LT

Rien ne distingue ce car d'un autre si ce n'est peut-être une légère odeur inhabituelle.
Le bus ne roule pas au diesel mais bien grâce à un carburant issu du marc de raisin, la partie solide de la baie après extraction du jus.
L'alcool contenu dans ce résidu va être extrait puis distillé pour obtenir le ED95, c'est à dire un bioéthanol qui émet 95% de moins de CO²  qu'un carburant classique.

Le biocarburant est produit par Raisinor installé à Coutras. C'est donc une source d'énergie totalement locale puisque les résidus sont collectés dans le vignoble girondin.

Regardez le reportage de Ludivine Tachon et Clément Alet.
(Interviennent dans le reportage Jérôme Budua, directeur de Raisinor France; Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine; Nicolas Cruchet, chef de région autocar Sud-Ouest Scania)

 
Une alternative au diesel : le marc de raisin qui fait avancer les bus
Une société girondine  a mis au point un carburant à base de résidus de raisin. Ce bioéthanol pourrait-il une alternative au diesel dans une région viticole ? Peut-être. En attendant, un transporteur landais va tester ce carburant sur sa ligne Dax- Mont-de-Marsan.

Un bus vert dans les Landes

Dès le 12 novembre, un bus fonctionnant à ce bioéthanol assurera la liaison entre Mont-de-Marsan et Dax. L'occasion de tester, sur un plus longue période, son usage. Donc pour une expérimentation de 1 mois et près de 9000 kilomètres.

Sur le même sujet

Décapitation de Macron : les avocats des trois gilets jaunes d'Angoulême demandent l'annulation de la procédure

Les + Lus

Les + Partagés