Après les tempêtes du week-end, le bilan

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Ce lundi, 30.000 foyers restaient encore sans électricité en Nouvelle-Aquitaine après les trois tempêtes successives dont la dernière, "Marcel", se décalait vers l'est du pays. Le risque d'avalanches reste fort notamment dans les Pyrénées. Les services des villes font le constat des dégâts ce lundi.

Par CB

Troisième dépression consécutive en moins de quatre jours après "Kurt" et "Leiv", "Marcel" est décrite comme une "tempête commune en période hivernale pouvant se produire deux à trois fois par an, en moyenne".
Arbres abattus, chutes de lignes électriques, tuiles envolées: la tempête a violemment soufflé sur le Sud-Ouest mais sans occasionner de dégâts majeurs. Il faut dire que les rafales de vent ont pu atteindre les 148 km/h sur le littoral girondin...

A la mi-journée ce lundi, 8000 foyers étaient sans électricité dont la moitié en Gironde mais les équipes s'activent.

Regardez le compte-rendu du week-end brossé par Marie Neuville.

Après les tempêtes du week-end, le bilan
Ce lundi, 30.000 foyers restaient encore sans électricité en Nouvelle-Aquitaine après les trois tempêtes successives dont la dernière, "Marcel", se décalait vers l'est du pays. Le risque d'avalanches reste fort notamment dans les Pyrénées. Les services des villes font le constat des dégâts ce lundi.


Dans les parcs et jardins bordelais, interdits d'accès tout le week-end pour prévenir des chutes d'arbres, on fait le bilan.
Des dégâts mais pas trop. Il faut dire que beaucoup de specimens étaient déjà tombés en 1999 (Xynthia) et 2009 (Klaus)...

Christophe Dangles
Gestion de l'arbre urbain Service parcs et jardins - Mairie de Bordeaux

 

Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus