Bordeaux-Marseille, pourquoi les deux équipes veulent gagner ?

Ce samedi à 21h, Bordeaux reçoit l'OM pour la 37ème journée de L1. Marseille vise la 5ème place et la qualification en Europa League. Mais l'OM n'a plus gagné depuis...1977 à Bordeaux. Et les Girondins, 7ème, ont, eux aussi, des envies de victoires. 

Planus aux prises avec Apruzesse lors de la rencontre Bordeaux -Marseille le 18 novembre 2012.
Planus aux prises avec Apruzesse lors de la rencontre Bordeaux -Marseille le 18 novembre 2012. © NICOLAS TUCAT/ AFP

Pourquoi Bordeaux veut gagner ?

Pour le milieu de terrain bordelais Grégory Sertic, "il y a une grosse attente derrière ce match, à nous de bien terminer la saison, la terminer en beauté avec Marseille et Monaco".

Défaite interdite 

"Cela fait plus de 30 ans que Marseille n'est pas venu gagner ici, c'est vrai que l'on a à coeur de garder ce record. Je trouve ça bien que nos supporteurs soient venus avant le match, cela prouve que ce match leur tient à coeur, nous aussi, c'est l'essentiel", estime Grégory Sertic. Jeudi, 200 supporters ont assisté à l'entraînement avec une pancarte : "défaite interdite". Message entendu. 

la der d'Henrique

© France Tv
Le défenseur brésilien Carlos Henrique, champion de France en 2009 avec Bordeaux, disputera son ultime match sous les couleurs girondines . "Ce match va encore plus le motiver, il lui tient à coeur, il a fait de très belles saisons ici, il a tout gagné, il a envie de bien terminer pour lui et pour les supporteurs, pour tout ce que le club lui a donné. Nous, on a envie de bien finir. Pourquoi pas piquer cette 6e place, ça a des avantages pour le club et pour nous aussi", ajoute Sertic.


"Marseille sera encore motivé pour aller chercher cette 5e place, nous il faut que l'on trouve cette motivation pour les perturber", souligne Francis Gillot.
"Sur le papier, c'est une équipe qui nous est supérieure et si elle est motivée, il va falloir qu'on le soit aussi sinon on n'a aucune chance. Il va falloir trouver les leviers pour avoir cette motivation", ajoute l'entraîneur girondin.

Pourquoi Marseille veut gagner ?

Pour les Marseillais, s'imposer à Chaban-Delmas, c'est mission impossible depuis 37 ans. Parmi les derniers à avoir réussi cet exploit, le 1er octobre 1977 (2-1), figuraient Marc Berdoll, Victor Zvunka, les deux buteurs ou encore Marius Trésor, qui, ironie de l'histoire, appartient désormais au staff bordelais.

un cadeau de départ pour Anigo

José Anigo a confirmé jeudi qu'il quittait ses fonctions d'entraîneur et de directeur sportif en fin de saison. Terminer sur une victoire à Bordeaux serait symbolique. "Il faudra faire sauter le verrou à Bordeaux. On n'y est pas arrivé depuis 37 ans. Ce sera une double victoire si on y parvient. On est obligé de prendre des points. Mais on sait que ce ne sera pas simple".
Et il faut prendre 3 points pour se hisser à la 5ème place et se qualifier pour l'Europe. 

Coup d'envoi ce soir à 21h au Stade Chaban Delmas. 

Bordeaux : la bête noire de l'OM



L'attaque bordelaise encore patraque
Handicapés par leur attaque lors des matches retour, les Girondins ne pourront toujours pas disposer de toutes leurs forces offensives face à l'OM.
  • Le Brésilien Jussiê (talonnade) n'a pu finir la séance d'entraînement jeudi 
  • Cheick Diabaté ressent toujours des douleurs au genou
  • Henri Saivet (genou) demeure convalescent.
Deux bonnes nouvelles quand même, les retours de Guillaume Hoarau et Nicolas Maurice-Belay,
loin d'être à 100 % néanmoins.
Pour le reste, le capitaine brésilien Henrique, qui disputera son dernier match à domicile, retrouvera sa place en défense centrale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 sport football girondins de bordeaux