• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le 115 très sollicité, mais les demandeurs ne trouvent pas satisfaction en Gironde

Le téléphone sonne dès 13 h 00, des appels de personnes sans logement, angoissés de passer la nuit dehors. Comme les places sont limitées, les prétendants se mettent en quête d'un toit pour le soir. Fort heureusement, peu de familles sont en demande d'accueil. / © France 3 aquitaine
Le téléphone sonne dès 13 h 00, des appels de personnes sans logement, angoissés de passer la nuit dehors. Comme les places sont limitées, les prétendants se mettent en quête d'un toit pour le soir. Fort heureusement, peu de familles sont en demande d'accueil. / © France 3 aquitaine

Le standard du Samu social, le 115, reçoit de plus en plus d'appels, pour trouver des places pour des personnes sans domicile fixe. Les demandeurs ne trouvent pas toujours satisfaction, le 115 fait des propositions, mais les moyens d'hébergement sont répartis selon la forme de la demande.

Par Bertrand Lerossignol

Les moyens d'accueil existent, il y a 1 000 places d'hébergement mis en réserve, sur l'ensemble du département de la Gironde,  pendant la période hivernale pour répondre à la demande des sans domicile fixes. Et pourtant certains sans abri ne trouvent pas de solution d'hébergement malgré leur grande précarité.
Le standard du Samu social reçoit des appels pour un hébergement pour le soir dès 13 h 00.
Le Samu social a de la réserve, mais elle est en conséquence de la demande, il y a peu de familles qui demandent un hébergement d'urgence, donc ces capacités d'accueil ne sont pas utilisées. Par contre, les demandes individuelles ne trouvent pas satisfaction. Alors des groupes d'individus se forment dans des endroits de fortunes pour séjourner dans la rue, faute d'hébergement structuré satisfaisant leur demande. 
Si le froid s'accentue les moyens d'hébergement vont s'accroître, pour l'instant les seules places disponibles sont individuelles, dans de petites structures.

Le Samu social répond à la demande des SDF
Les demandes émanent d'individus seuls, errants sous des abris de fortune, en quête d'hébergement temporaire face à la vague de froid qui sévit.

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus