Les ambitions de Raphaël Ibanez pour la nouvelle saison en Top 14

Raphael Ibanez, le 18 août 2015 au stade André Moga de Bègles / © Jean-Pierre Stahl - France 3 Aquitaine
Raphael Ibanez, le 18 août 2015 au stade André Moga de Bègles / © Jean-Pierre Stahl - France 3 Aquitaine

À quoi va ressembler la saison 2015-2016 de l'Union-Bordeaux-Bègles ? Quels seront les objectifs du club ? L'entraîneur de l'UBB Raphaël Ibanez était l'invité de notre journal ce midi pour en discuter.

Par A.R. avec AFP

Raphael Ibanez invité du 12/13
Mardi 18 août 2015
Objectif : "On veut essayer de faire mieux. Le problème, c'est qu'on a le désagréable sentiment que ça va être plus compliqué l'année prochaine que cette année, et que c'est peut-être cette année qu'on a loupé l'opportunité de faire 6e, même s'il faut saluer l'incroyable saison d'Oyonnax. Ils ont vraiment mérité leur 6e place, et ils l'ont prouvé à Toulouse où ils méritaient de gagner (en barrage). On trouve que l'on s'est renforcé mais que les gros se sont encore plus renforcés. Aujourd'hui ce serait trop prétentieux de dire qu'on veut être absolument 6e. On doit se fixer cet objectif tout en se disant qu'au bout de 8 ou 9 journées, on verra si les forces en présence nous permettent réellement de viser cette 6e place ou si, manifestement, il y a du trop lourd devant nous", déclare Laurent Marti, président de l'Union-Bordeaux-Bègles.

Ce contenu n'est plus disponible

Le contexte : L'UBB est passée par tous les sentiments en mai dernier, entre la frustration d'échouer à la 7e place du Top 14, avec l'épisode de la pénalité manquée par Lionel Beauxis contre Toulouse, et la joie née de ce drop réussi par Pierre Bernard lors du barrage européen contre Gloucester, lui offrant la première participation à la Coupe d'Europe de son histoire.

Désormais dans la cour des grands, le club du président Marti, meilleure affluence d'Europe la saison dernière (plus de 23.000 spectateurs de moyenne), s'est installé de façon permanente au stade Chaban-Delmas et a augmenté son budget de 3 millions d'euros.

Il a aussi su attirer de grands noms pour mener à bien Top 14 et Coupe d'Europe : les Wallabies Adam Ashley-Cooper et Sekope Kepu, les autres "sudistes" Luke Braid et Steven Kitshoff. Ainsi que des Français à fort potentiel comme Jean-Marcellin Buttin et Loann Goujon. 

Le joueur à suivre : Adam Ashley-Cooper. Plutôt habituée à recruter des joueurs en devenir ou peu connus, l'UBB a dérogé à cette règle en attirant pour deux ans dans ses filets Adam Ashley-Cooper et ses 107 sélections avec l'Australie. Avec l'objectif que le centre ou ailier de 31 ans apporte après la Coupe du monde, outre son talent, toute son expérience pour aider le club à grandir. 

Adam Ashley-Cooper avec le maillot jaune australien, lors d'un match contre l'Irlande en novembre 2014. / © AFP PHOTO/PAUL FAITH
Adam Ashley-Cooper avec le maillot jaune australien, lors d'un match contre l'Irlande en novembre 2014. / © AFP PHOTO/PAUL FAITH

L'effectif de l'UBB pour la saison 2015-2016

 

  • Arrières-ailiers : Blair Connor (AUS), Metuisela Talebula (FIJ), Darly Domvo, Sofiane Guitoune, Jean-Marcellin Buttin, Nans Ducuing, Lucas Blanc, Paulin Riva
     
  • Centres : Julien Rey, Félix Le Bourhis, Charles Brousse, Adam Ashley-Cooper (AUS), Jean-Baptiste Dubié
     
  • Ouvreurs : Pierre Bernard, Romain Lonca, Lionel Beauxis
     
  • Demis de mêlée : Heini Adams (RSA), Baptiste Serin, Yann Lesgourgues
     
  • Troisièmes ligne : Matthew Clarkin (NZL), Peter Saili (NZL), Loann Goujon, Louis-BenoîtMadaule, Hugh Chalmers (NZL), Jean-Blaise Lespinasse, Marco Tauleigne, Luke Braid (NZL)
     
  • Deuxième ligne : Adam Jaulhac, Jandre Marais (RSA), Julien Ledévédec, Berend Botha (RSA), Cyril Cazeaux
     
  • Piliers : Patrick Toetu (NZL), Jean-Baptiste Poux, Jefferson Poirot, Francisco Gomez Kodela (ARG), Sébastien Taofifenua, Sekope Kepu (AUS), Steven Kitshoff (RSA),Xerom Civil
     
  • Talonneurs:  Ole Avei (SAM), Clément Maynadier, Benat Auzqui, Ronan Chambord

Sur le même sujet

Les + Lus