Bordeaux-Paris : renaissance d'une course mythique

Jeudi et vendredi, des coureurs cyclistes se lanceront pour renouer avec un défi. Même de célèbres anciens coureurs ne s'y sont pas essayés : relier Bordeaux à Paris en une seule étape, 610 kms de bitume. Deux formules de courses sont proposées pour permettre aux purs amateurs de participer.

Il a choisi de participer à la nouvelle édition du Bordeaux-Paris, pas à l'épreuve la plus facile, puisqu'il est engagé dans l'Ultra raid. Pierre Mirande s'entraîne plusieurs heures par semaine pour être affûté lors du départ, ce vendredi, à 11 heures, Place des Quinconces. Il devra rejoindre Paris, à 610 kms, en moins de 28 heures.
Il a choisi de participer à la nouvelle édition du Bordeaux-Paris, pas à l'épreuve la plus facile, puisqu'il est engagé dans l'Ultra raid. Pierre Mirande s'entraîne plusieurs heures par semaine pour être affûté lors du départ, ce vendredi, à 11 heures, Place des Quinconces. Il devra rejoindre Paris, à 610 kms, en moins de 28 heures. © France 3 aquitaine
Les départs sont répartis sur deux journées, tout cela parce que, selon les courses, les temps impartis pour couvrir la distance de 610 kms ne sont pas les mêmes. Vendredi c'est le départ de l'Ultra rando, puis samedi c'est l'Ultra raid.

Nous avons suivi un cycliste qui se lancera dans le défi, en tant que novice. Il envisage de couvrir la distance en moins de 32 heures, l'objectif de l'Ultra raid.

Regardez le reportage de Muriel Demguilhem et Bernard Hostein-Aris.
durée de la vidéo: 01 min 35
Bordeaux-Paris : renaissance d'une course mythique

Le légendaire Bordeaux-Paris

L'idée de la course originelle, celle de Bordeaux-Paris est née en 1891. On se remémore ces images de cyclistes presque attelés à un engin à moteur, un Derny, avalant les kilomètres en direction de Paris, en une seule étape.
A l'époque, ils effectuaient la course de 610 kilomètres en une seule traite. La distance est la même, le parcours quasiment identique, mais pas de vélomoteur pour donner le tempo. Les coureurs ne pourront que compter sur leur propre intuition ou sur le relevé de vitesse sur le guidon.

Au départ de vendredi, à 6 h Place des Quinconces, les coureurs savent qu'ils ont entre 28 heures, pour les meilleurs, et 60 heures, pour les moins véloces, pour relier la capitale. Muni d'une puce électronique, chacun pourra apprécier son temps de parcours et donc d'ajuster le rythme en conséquence. Il faut aux coureurs de l'Ultra Rando être à Paris au vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines, avant dimanche 18 h.

On assiste bien à la renaissance d'une course tombée en désuétude, faute de participants volontaires et courageux, qui revient sur le devant de la scène cycliste. Ouverte à tous, il s'agit simplement d'être âgé de plus de 18 ans, mais ne nécessite aucune licence ni autre documents justifiant d'une inscription en club.

Une course contre la montre surhumaine

Samedi sera donné le départ de l'Ultra raid, place des Quinconces, à 10 h, les coureurs s'élanceront pour réaliser le défi de couvrir en moins de 28 heures pour les plus lents, les 610 kms du parcours tracé entre Bordeaux et Paris. Ce parcours reprend les points de passage de l'ancienne course Bordeaux-Paris où les coureurs roulaient au rythme et dans l'aspiration d'un vélomoteur légendaire, ils pétaradaient et le pilote donnait quelques coups de pédales pour soulager le moteur. Le coureur derrière pouvait rentrer au contact de son pilote de Derny, une barre sur roulement mobile sur le bas du châssis du vélomoteur évitait le ralentissement lors de contacts.

Pas d'ouvreur de la route pour cette nouvelle édition, le coureur devra trouver la position profilée pour fendre l'air et gagner quelques secondes. Les coureurs rouleront jour et nuit, sans véritable encadrement autour d'eux pour l'essentiel, sauf pour les mieux organisés, un staff sera à proximité pour veiller aux impératifs mécaniques, aux souffrances physiques.

Les organisateurs ont prévu pour le gros du peloton des points précis où le coureur pourra trouver de l'assistance sur les sept derniers points de passage avant l'arrivée.
Il sera intéressant pour cette édition de la renaissance de la mythique Bordeaux-Paris d'apprécier le temps des meilleurs coureurs de l'Ultra raid.

Ce sera dimanche, mais à quelle heure, une course à suivre en temps réel puisque les coureurs sont munis de puce électronique interrogeable.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport cyclisme sur route