Finale de “Ma thèse en 180 secondes” : sur scène, les doctorants assurent le show

© CPU
© CPU

Les 28 doctorants finalistes du concours  "Ma thèse en 180 secondes" sont de vraies stars. Lors de cette finale nationale qui se tenait mardi soir au Palais de la Bourse à Bordeaux, Mathieu Buonafine de Sorbonne Universités a conquis le public. 

Par Delphine Vialanet

Etude du rôle de la Neutrophil Gelatinase Associated Lipocalin dans les effets cardiovasculaires de l'activation du récepteur minéralocorticoïde


Ce que vous venez de lire est l'intitulé de la thèse de Mathieu Buonafine !
Difficile en effet d'imaginer un one-man show, même de 3 minutes sur un sujet aussi "pointu". Ce jeune doctorant parisien, comme les 27 autres candidats de cette finale, a tout de même réussi à séduire et convaincre les 500 personnes du public en 180 secondes. 
© twitter
© twitter
Tel un inspecteur de police au coeur d'une enquête, l'étudiant de 27 ans a démontré comment "décortiquer les mécanismes d'action de ce récepteur afin de mettre à jour son mode opératoire" dans le déclenchement des maladies cardio-vasculaires, première cause de mortalité dans le monde. Il cherche notamment à déterminer "ses armes de prédilection" et à identifier "ses complices".
Le prix lui a été remis par le secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Thierry Mandon.




Le 2e prix a été attribué à un doctorant en philosophie, Bertrand Cochard de l'Université Côte d'Azur.  Avec sa thèse "Réification, spectacle et imagification dans la philosophie de Guy Debord", l'étudiant a également reçu le Prix du public.

Nicolas Urruty, représentant l'Université confédérale Léonard de Vinci à Poitiers, a été récompensé par le troisième prix.  Il a proposé au public un résumé de 3 minutes de sa thèse "Étude de l'impact de la réduction des pesticides sur le rendement du blé".
Le candidat a visiblement séduit le président de sa région ALPC. Alain Rousset lui a fait une promesse d'embauche à l'issue de sa présentation...

►Les présentations des candidats 

►La remise des prix 

Pour cette 3e édition de Ma thèse en 180 secondes, 560 doctorants, des étudiants en thèse venus de toute la France, s'étaient inscrits pour ce concours. Ma thèse en 180 secondes est une épreuve organisée par la conférence des présidents d'université,CPU et le CNRS, Centre national de la recherche scientifique en partenariat avec l'Université de Bordeaux.

Les trois lauréats de cette finale nationale représenteront la France le 29 septembre prochain lors de la finale internationale francophone. Cette épreuve se déroulera à Rabat au Maroc cette année. 


Des génies de la science et un plaisantin de l'informatique

180 secondes, c'est la durée imposée aux candidats pour synthétiser leurs thèses. Pourtant, il en aura fallu encore moins à un internaute mal intentionné pour pirater la retransmission du concours mardi soir.
Les spectateurs ont eu, aux alentours de 19h45, la mauvaise surprise de voir un écran noir avec des messages étranges et des montages de très mauvais goût.
La situation est revenue à la normale juste avant les remises de prix. Les internautes n'ont pas vraiment apprécié la plaisanterie et l'ont fait savoir sur twitter...









Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus