Michèle Delaunay : ses tweets sur d'éventuels hooligans bordelais font le buzz

Après les incidents des casseurs supporters du PSG, Michèle Delaunay évoque dans un tweets les hooligans que Bordeaux ne manquerait pas de drainer avec son Grand Stade... Les réactions ne se sont pas faites attendre.

© France 3 Aquitaine
Dans un tweet posté ce mardi matin, la ministre a évoqué ce que risquerait de drainer le futur Grand Stade de Bordeaux. Et que comme Paris et son Stade de France, Bordeaux ne manquera pas d'avoir son Grand Stade et ses hooligans...

On avait compris qu'elle faisait partie des opposants à sa construction... Pour autant, les supporters seront les mêmes qu'aujourd'hui au Stade Chaban Delmas. Les réactions n'ont pas tardé du côté des politiques mais aussi des supporters, notamment les ultra-marines qui après s'en être amusé ne veulent plus "laisser passer certains propos" (Laurent Perpigna Iban dans Sud-Ouest). Et d'expliquer que ce qui s'est passé à Paris est le résultat de mesures discriminatoire, de supporters historiques qui avaient été exclus :

ils n'ont pu vivre la victoire. Il ne faut pas s'étonner qu'ils aillent déployer une banderole. Mais cela n'a rien à voir avec ce qui s'est passé à côté

Les ultras dénoncent aussi le raccourci que Michèle Delaunay fait entre casseurs et supporters et rappelle que les faits se sont produits à Paris...

En tout cas parler foot aura donner de l'écho à la ministre chargée des personnes âgées et de l'autonomie. Elle s'étonne du nombre de réactions à sa déclaration. A croire que le foot passionne plus que la dépendance...

Le Grand Stade vient à peine de voir posée sa première pierre mais en tout cas il n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre et de... gazouillis (tweets).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique