• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Typhon aux Philippines : MSF se mobilise au départ de Mérignac

Après le passage du typhon Haiyan, les équipes de MSF ont été dépêchées en urgence dans les zones les plus affectées. Une cinquantaine de personnes (équipes médicales et chirurgicales, logistiques et spécialisées en eau et assainissement) devraient rejoindre les 15 volontaires déjà sur place.

Par C.B. et AFP

Sur le passage du typhon, des centaines de villes et villages ont simplement été rayés de la carte et sont pour l’instant coupés du monde, sans communication, ni routes ni structures de soins.

« L’évaluation de la situation sur place est cruciale, explique Dounia Dekhili, responsable des urgences à MSF. C’est elle qui va conditionner l’ampleur de la réponse médicale et logistique à apporter ». L’urgence est d’abord de prendre en charge les blessés et de répondre aux urgences vitales.

Du matériel en urgence

Des tentes, des couvertures, des kits d’hygiène sont en train d'être acheminés sur place en urgence grâce à trois avions-cargos comprenant plus de 300 tonnes de matériel. Un 4ème avion-cargo devrait également décoller de Mérignac ce mardi, comprenant du matériel médical et un hôpital gonflable. 
« Nous avons la capacité d’intervenir en urgence grâce au soutien fidèle de nos donateurs. Pour l’urgence aux Philippines, et pour la totalité de nos actions en cours, comme en Syrie ou en République Centrafricaine, nous avons besoin aujourd’hui de mobiliser de nouveaux donateurs à nos côtés », explique Stéphane Roques, Directeur Général de Médecins Sans Frontières.(source site MSF)

Un appel aux dons

Pour renforcer le soutien de ses donateurs et ainsi maintenir son indépendance financière, MSF lance une campagne de mobilisation #AVECMSF  inaugurée à Paris, Lyon et Marseille ce mardi.
L'ONG Médecins sans frontières, dont 96,5% des ressources sont d'origine privée, a donc lancé mardi une campagne nationale d'appels aux dons pour financer ses actions partout dans le monde.
Forte de ses 520.000 donateurs et de leurs 70 millions d'euros de don en 2012, l'ONG garde une certaine indépendance : "'Ces 520.000 donateurs nous permettent d'agir en toute indépendance des pouvoirs politique, militaire, religieux, de décider par nous mêmes de nos besoins
et de notre manière d'agir"
, a expliqué Stéphane Roques, Directeur général de MSF lors d'une conférence de presse à Paris.

Agir immédiatement en toute sécurité

"Ce qui se passe aux Philippines illustre bien ce que fait MSF: la réponse aux urgences. Grâce à l'argent des donateurs, on peut agir immédiatement", a expliqué Claire Rieux, vice-présidente de MSF. "Il y a aussi des urgences qui n'en finissent pas d'être urgentes comme la Syrie", a-t-elle poursuivi. MSF a deux hôpitaux en Syrie et a mené dans ce pays près de 12.000 consultations et 2.700 interventions chirurgicales. Aux Philippines, MSF a envoyé plusieurs équipes médicales et logistiques et va acheminer plus de 300 tonnes de matériel.

"L'enjeu aujourd'hui c'est l'accès, la sécurité des équipes, les tensions qui existent avec la population qui a tout perdu", a ditM. Roques, qui évoque déjà "des besoins de plusieurs millions d'euros". "Une centaine d'expatriés seront sur le terrain dans les prochains jours et on va envoyer un hôpital gonflable, avec deux blocs chirurgicaux, des salles d'urgence, une salle de réveil".

Mardi, dans le cadre de sa campagne de mobilisation, des brancards étaient disposés place de la République, à Paris, où de faux malades couchés sous des couvertures étaient écoutés par des membres de MSF.
Jusqu'à la fin de l'année, l'ONG déploiera une large campagne d'affichage proclamant des slogans tels que "Médecins sans relâche", "Médecins sans renoncement", "Médecins sans hésitations".




Pour soutenir MSF : www.msf.fr et www.avecmsf.fr

Sur le même sujet

L'aigle de Chauvigny

Les + Lus