CARTE. Où passer des "vacances apprenantes" en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze

Pour certains élèves, l’école ne s’arrête pas pendant les vacances mais elle prend une autre forme. Avec une enveloppe de 200 millions d’euros, le gouvernement a promis des "vacances apprenantes" pour aider un million d'élèves à rattraper le retard accumulé pendant le confinement.

© Pixabay
Vacances studieuses, vacances heureuses ? En tout cas c'est la volonté du gouvernement qui, pour aider les élèves à rattraper le retard accumulé pendant le confinement, a mis en place le dispositif "Vacances apprenantes". Qu'en est-il dans l'académie de Limoges ?

L'école ouverte

Ce dispositif existait déjà dans les quartiers prioritaires et il est donc étendu aux villes et aux territoires ruraux.  Au programme : un mélange entre remise à niveau scolaire et activités culturelles et sportives.En tout, le Rectorat nous indique qu’une centaine d’établissements y participe et que 3 000 élèves sont concernés sur l’académie de Limoges, soit environ 3% des effectifs. Au total, ce sont plus de 350 de la communauté éducative qui seront mobilisés. 

En Haute-Vienne, 65 établissements seront ouverts les 15 premiers jours de juillet ou les 15 derniers du mois d’août pour 1 518 élèves : En Corrèze, même dispositif dans 32 établissements pour 1 341 élèves 
En Creuse, le collège de Bourganeuf participera et il y a également 4 projets d’écoles "ouvertes buissonnières" qui seront plutôt tournées vers la nature et les sorties prises en charge la fédération des œuvres laïques pour 150 élèves.

Les jolies colonies de vacances !

Autre volet de ces vacances studieuses, les "colos apprenantes", qui ressemblent, il faut le dire, à des colos classiques. Cet été, elles vont particulier d’adresser aux enfants vivant dans des quartiers prioritaires, souffrant de handicap, issus de familles en situation précaire. Près de 1 000 séjours sont déjà en ligne sur une plateforme internet dédiée, dont une trentaine en Limousin. Sachez que si votre enfant fait partie des publics prioritaires, l’inscription est réalisée par la commune. S’il ne l’est pas, mais que vous aimeriez l’inscrire, c’est possible : à vous de réserver directement le séjour sur la plateforme.

Et les centres aérés ?

Enfin, les accueils de loisirs dans les communes vont voir leur capacité augmenter : l’Etat a d’ailleurs annoncé une aide exceptionnelle qui doit être versée aux collectivités territoriales. 






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société vacances sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter