CARTE. Voici le palmarès des plages et des sites qui reçoivent le Pavillon bleu 2020 en Poitou-Charentes

Le palmarès 2020 des plages qui décrochent un Pavillon bleu est publié ce mardi matin. En Poitou-Charentes, 13 plages et un port de Charente-Maritime peuvent hisser le pavillon. Une nouveauté dans la Vienne avec le plan d'eau de Saint-Cyr qui l'obtient cette année.
Le palmarès 2020 du Pavillon bleu est connu.
Le palmarès 2020 du Pavillon bleu est connu. © Franck Fernandes - MaxPPP

Le palmarès 2020 Pavillon bleu est connu. On en recense cette année 15 pour l'ex région Poitou-Charentes. Dans le détail, on compte sur le littoral de Charente-Maritime, 13 plages et un port. Dans la Vienne, un petit nouveau, le plan d'eau du parc de Beaumont-Saint-Cyr peut hisser le fameux pavillon.

Les plages de Charente-Maritime concernées sont : 

Enfin dans la Vienne et pout la première fois, la plage du plan d'eau de Beaumont-Saint-Cyr décroche un Pavillon bleu.

Voici la carte du palmares "Pavillon bleu" 2020

Comment est décerné le Pavillon bleu et sur quels critères ?

Le Pavillon bleu est décerné après plusieurs étapes, la première étant pour la commune d'en faire la demande et de constituer un dossier de candidature. Ensuite, le dossier est soumis à un jury national puis européen, qui doivent émettre un avis favorable. La commune reçoit alors la visite d'un auditeur ou d'une auditrice conseil qui veillent à ce que les critères soient respectés.

Les critères d'obtention sont nombreux : l'urbanisme, l'accessibilité, la qualité de l'eau, la propreté des plages et leur entretien, l'usage d'énergie renouvelable dans la commune, et l'existence d'un plan d'urgence en cas de pollution accidentelle.

Pour Stéphane Villain, le maire de Châtelaillon-Plage et le conseiller départemental au tourisme, le Pavillon bleu est important surtout pour les touristes étrangers, les Britanniques, les Belges, les Allemands, les Néerlandais par exemple, qui en font un critère  de choix : "Le Pavillon bleu qualifie la plage". Pour les touristes français, l'impact est moins évident selon lui.

Reportage de Frédéric Cartaud, Pascal Simon, Jonathan Babin et Christophe Pougeas :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie littoral environnement