Charente-Maritime : 10 plaintes déposées à Montendre après la découverte de tags racistes et djihadistes

La gendarmerie de Charente-Maritime vient d'enregistrer 10 plaintes concernant une quarantaine de dégradations et tags sur des murs et façades de Montendre. Des inscriptions racistes, djihadistes ou anti-gilets jaunes et des croix gammées qui ont choqué les riverains de cette petite commune.

Montendre (Charente-Maritime) - un tag sur la façade de La Poste - 2019.
Montendre (Charente-Maritime) - un tag sur la façade de La Poste - 2019. © capture twitter

Depuis samedi matin, jour de la découverte des tags racistes sur les murs de Montendre, la gendarmerie a ouvert une enquête.
Elle a recensé 40 actes de vandalismes réalisés au marqueur indélébile noir, dans la nuit de vendredi à samedi.

Des murs, volets, vitrines, bâtiments publics et des boites aux lettres mais aussi une dizaine de voitures ont été taggés. Les riverains ont pu découvrir un peu partout des croix gammées et des grafittis comme «mort aux juifs», «Daech avec force» ou encore «fuck les gilets jaunes».
 
Montendre (Charente-Maritime) - une croix gammée sur une boite aux lettres - février 2019.
Montendre (Charente-Maritime) - une croix gammée sur une boite aux lettres - février 2019. © capture twitter

Des panneaux de signalisation dans la ville ont également été ciblés.

En 3 jours, la gendarmerie de Jonzac en charge de l'enquête a enregistré 10 plaintes.

Depuis les faits, les tags ont été nettoyés ou recouverts et une marche contre l'antisémitisme sera organisée samedi.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers religion société djihad terrorisme justice