Charente-Maritime : pas de trêve pour les manifestants contre le projet de réforme des retraites à Saintes

Ils ne veulent pas faire de trêve à Noël et demandent toujours le retrait du projet sur la réforme des retraites proposé par le gouvernement. Des manifestants sont rassemblés ce matin, sur le rond-point de Rochefort à Saintes avant de rejoindre le péage de l'A10.

Les manifestants sur le rond-point de Rochefort à Saintes.
Les manifestants sur le rond-point de Rochefort à Saintes. © Pascal Foucaud/France Télévisions
Les unions locales de la CGT, de FO, de Solidaires 17 et de l'UNL 17 ont appelé à ce rassemblement pour bloquer le rond-point de Rochefort auquel se sont joints quelques Gilets jaunes et des membres de La France Insoumise. Ils demandent le retrait complet du projet de retraite et appellent à poursuivre la grève et les manifestations même pendant la période des fêtes. 

Si on fait une trêve, pour repartir après ce sera extrêment compliqué et forcément, si on fait une trêve, on perd. Le gouvernement nous tient un discours culpabilisant en nous disant que la raison voudrait que l'on fasse une trêve mais c'est lui qui porte la responsabilité de la situation.
Cécile Baduel, FO 17.

Les manifestants dénoncent le manque d'ouverture du gouvernement qui, selon eux, est resté sur l'ensemble de ses positions malgré des mois de concertation en amont.
Manifestation à Saintes contre le projet de réformes.
Manifestation à Saintes contre le projet de réformes. © Pascal Foucaud/France Télévisions

En fin de matinée, les manifestants se sont dirigés vers la station de péage de l'autoroute A10 pour distribuer des tracts aux automobilistes. 
 
Les manifestants au péage de l'A10 à Saintes (17).
Les manifestants au péage de l'A10 à Saintes (17). © Pascal Foucaud/ France Télévisions
Un cordon des Forces de l'Ordre pour empêcher les manifestants d'accéder aux péages de l'A10.
Un cordon des Forces de l'Ordre pour empêcher les manifestants d'accéder aux péages de l'A10. © Pascal Foucaud/France Télevisions
Après avoir distribué des tracts pendant une trentaine de minutes, les manifestants sont repartis, dégageant le péage de l'A10. Aucun problème n'a été constaté. Il ne s'agissait pas d'une opération péage gratuit mais simplement d'une distribution de tracts.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites manifestation social