Deux nouveaux radars mis en service en Charente-Maritime

Un radar-tronçon est capable de calculer la vitesse moyenne d'un véhicule sur une longue distance. / © Maxppp
Un radar-tronçon est capable de calculer la vitesse moyenne d'un véhicule sur une longue distance. / © Maxppp

Deux nouveaux radars entrent en service dans le département de Charente-Maritime. Le premier est installé sur la commune de Saint-Martial-de-Mirambeau, sur l'autoroute A10 et le second est un radar de vitesse fixe situé sur la commune de Ciré-d'Aunis.

Par Bernard Dussol

Le premier est un radar vitesse moyenne, situé sur la commune de Saint-Martial-de-Mirambeau, sur l'autoroute A10, dans le sens Paris-Bordeaux. Il contrôle la vitesse moyenne de chaque véhicule sur une portion d'autoroute où la vitesse légale autorisée est 130km/h. Les radars vitesse moyenne, appelés aussi "radars-tronçons", sont installés sur des portions de route sur lesquelles un accident aurait des conséquences démultipliées. Après ceux du pont d'Oléron et de l'île-de-Ré, le département de la Charente-Maritime compte désormais trois équipements de ce type.

Le deuxième équipement est un radar vitesse fixe, situé sur la commune de Ciré-d'Aunis, sur la route départementale n°5, dans le sens Aigrefeuille-Rochefort. Il contrôle la vitesse instantanée des véhicules devant respecter la vitesse légale autorisée de 90km/h. L'objectif est de faire respecter la vitesse, première cause des accidents provoquant des pertes de contrôle et défauts de maîtrise des véhicules.

Béatrice Abollivier, préfète de la Charente-Maritime, vient de rappeler que sur l'ensemble de l'année 2014, le bilan définitif est de 63 personnes tuées et 592 accidents sur les routes de son département.

Sur le même sujet

Les + Lus