Àlections municipales : à 80 ans, Michel Doublet brigue un huitième mandat à Trizay en Charente-Maritime

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel .

À 80 ans, Michel Doublet est un des barons de la politique en Charente-Maritime. Élu pour la première fois en 1977 comme maire de Trizay, une commune de près de 1.500 habitants du pays rochefortais, il a décidé de briguer un huitième mandat.

Michel Doublet est à la tête de la mairie de Trizay depuis 43 ans et, à l'inverse de nombre de ses collègues, il n'envisage pas de raccrocher.

Le jour où je vais arrêter, ça va être dur. Je ne suis pas bricoleur, il ne faut pas tout couper d'un coup mais je vais laisser le conseil général l'année prochaine.

Aujourd'hui, Michel Doublet, une figure du paysage politique de la Charente Maritime depuis les années 70, est maire mais aussi vice-président du Conseil départemental,  président des maires de Charente-Maritime, vice-président de la Communauté de communes Charente-Arnoult-Coeur de Saintonge et président d’Eau 17 (le Syndicat des eaux de Charente-Maritime).

L'édile a décidé d'alléger le nombre de ses mandats à partir de l'année prochaine en ne se représentant pas aux élections départementales. Il entend bien, en revanche, garder tous les autres. "Ça se limitera à ça et ce sera déjà pas mal" nous confie-t-il.
En 2014, pour se conformer à la loi sur le non-cumul, Michel doublet avait choisi d'abandonner son poste de sénateur de Charente-Maritime qu'il occupait depuis 1989.


Un dernier objectif à accomplir

Il dit comprendre les maires de communes rurales qui aujourd'hui ne comptent pas se représenter, c'est le cas de 26% d'entre eux en Charente-Maritime mais pas question pour lui de céder au blues des édiles ruraux. 

Les maires sont harcelés en permanence de normes et il y a aussi quelquefois les habitants qui sont très exigeants, principalement ceux qui arrivent et qui ne comprennent pas qu'il y a une vie différente qu'en ville.

A deux mois du scrutin, Michel Doublet, qui avait été élu avec 100% des voix en 2014 et plus de 63% de participation, est très confiant et ne semble pas envisager de quitter son fauteuil de maire du moins pour l'instant. Il s'est fixé un objectif : lancer le projet de construction d'un centre de congrès à côté de l'Abbaye romane de la commune. Il estime qu'aujourd'hui, sa mission n'est pas terminée.

"Je ne partirai pas avant que ce projet soit finalisé".

Les Républicains, le parti de Michel Doublet, ancien sénateur gaulliste pendant 25 ans, ont apporté leur soutien à sa liste "Agir Pour Trizay-Monthérault".

Reportage de Frédéric Cartaud, Pascal Simon et Alexia Rouy :
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité