“L'éxécutif n'a pas le courage de s'engager face à l'effondrement des populations d'oiseaux”, Allain Bougrain-Dubourg

Le chardonneret élégant présente un déclin marqué de sa population, lié au net recul des jachères et des chaumes hivernaux dans lesquels les chardonnerets trouvent ses ressources alimentaires. / © Philippe Clément, MaxPPP
Le chardonneret élégant présente un déclin marqué de sa population, lié au net recul des jachères et des chaumes hivernaux dans lesquels les chardonnerets trouvent ses ressources alimentaires. / © Philippe Clément, MaxPPP

Allain Bougrain-Dubourg, le président de la LPO lance un appel au Président de la république et au gouvernement pour qu'ils prennent des mesures face au déclin des oiseaux qui se poursuit. Un tiers des oiseaux a disparu ces dernières années en France.

Par Valérie Prétot

Face au déclin des oiseaux, Allain Bougrain Dubourg lance un appel à l'exécutif. Le nombre des oiseaux a baissé de 30 % en 20 ans dans les campagnes françaises
Deux études scientifiques dont l'une réalisée par des chercheurs de Chizé dans Les Deux-Sèvres en 2018, ont démontré que les oiseaux disparaissent des campagnes françaises à une « vitesse vertigineuse ».

Au printemps 2018, ornithologues et écologues du Muséum national d’histoire naturelle et du CNRS avaient déjà publié un communiqué scientifique alarmiste : « Les populations d’oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. En moyenne, leurs populations se sont réduites d’un tiers en un peu plus de 15 ans », estimait à l'époque Vincent Bretagnolle, écologue au Centre d’études biologiques (CNRS-université de La Rochelle).
Reportage d'Élodie Gérard, Stéphane Bourin et Martine Sitaud.
Disparition des oiseaux, Allain Bougrain Dubourg en appelle au Président de la République et au gouvernement

L'alouette des champs emblématique du déclin

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, "l’Alouette des champs est emblématique du déclin des oiseaux communs en milieux agricoles en France car elle est victime de l’intensification des pratiques agricoles et l'utilisation abondante de pesticides. Son déclin en France, lent mais régulier, s’est traduit par une perte de 20 % de ses effectifs en moins de 15 ans. L’espèce est désormais classée dans la catégorie “quasi menacée”.

La Liste rouge des espèces menacées en France est consultable en ligne sur le site de l'Union internationale pour la conservation de la nature. L'ONG attribue aux espèces un statut de conservation, qui fait référence dans la communauté scientifique, et à partir desquels elle édite sa liste rouge.

La disparition des oiseaux liée aux pesticides et à l'agriculture intensive 

A la veille de la campagne nationale du comptage des oiseaux lancée par la LPO les 25 et 26 janvier, nous avons rencontré Allain Bougrain Dubourg. Le président de la LPO lance un appel au Président de la république mais aussi au gouvernement pour qu'ils prennent des mesures pour enrayer l'effondrement des populations d'oiseaux.
© FTV
© FTV

Selon le président de la LPO "L'oiseau est intéressant parce qu'il est l'indicateur de l'état de l'ensemble du vivant, là où il disparaît, c'est toute la chaîne du vivant qui s'estompe, avertit ce défenseur de l'environnement.

Actuellement on peut dire qu'un tiers des oiseaux, singulièrement inféodés aux zones agricoles, est en déclin. Autrefois on entendait l'alouette des champs et bien d'autres oiseaux typiques des champs, aujourd'hui, ils ont disparu.Globalement, ce sont les secteurs de l'agriculture intensive qui affectent le plus les oiseaux et par conséquent l'ensemble du vivant, les petits mammifères, les batraciens. C'est un phénomène qui s'accélère et qu'on relève depuis deux ou trois décennies. C'est inquiétant, parce que c'est le livre de la vie qui s'efface,
-Allain Bougrain Dubourg, président de le LPO.

"L'éxécutif n'a pas le courage de s'engager" 

On a un devoir éthique à l'égard du vivant, alerte Allain Bougrain Dubourg qui estime que l'on a aussi un devoir à notre égard parce que "si ces espèces disparaissent, on ne survivra pas hors sol. Nous sommes inter-dépendants du reste du vivant".

C'est extrêmement inquiétant, la société a pris conscience de l'urgence de sauver le vivant mais l'exécutif n'a pas le courage de s'engager davantage, il faut revisiter l'agriculture intensive, il faut voir le béton et l'asphalte qui rongent les espaces agricoles et naturels, il faut assécher les zones humides. Il faut s'inquiéter de la question climatique, il en va de notre avenir,
-Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO.

Pour la huitième année, la Ligue pour la Protection des Oiseaux lance le comptage des oiseaux du jardin les 25 et 26 janvier. Ceux qui le désirent sont invités à prendre une heure pour les compter et noter les espèces observées.
Reportage : Valérie Prétot, Marce Millet et Maud Coudrin.
Disparition des oiseaux, Allain Bougrain Dubourg en appelle au Président de la République et au gouvernement

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus