Disparition Alexia : une mise en examen pour dénonciation calomnieuse

Une centaine d’élèves de l’école de gendarmerie sont venus en renfort à Saint Trojan, le 5 fevrier 2016, pour tenter de retrouver Alexia. / © Maxppp
Une centaine d’élèves de l’école de gendarmerie sont venus en renfort à Saint Trojan, le 5 fevrier 2016, pour tenter de retrouver Alexia. / © Maxppp

On est toujours sans nouvelle d'Alexia Sylva Costa mais les gendarmes ne restent pas inactifs. Ils sont tombés sur une lettre anonyme qui mettait en cause un Oléronnais d'une cinquantaine d'année. Le corbeau a été placé en garde et vue et mis en examen pour dénonciation calomnieuse.

Par Bernard Dussol

Selon nos confrères de Sud-Ouest qui révèlent cette affaire, une lettre de dénonciation a mis en cause un cinquantenaire habitant Oléron dans la disparition d'Alexia. Cette lettre n'a pas été acheminée par la Poste mais elle a circulé dans l'entourage immédiat de la famille de la jeune adolescente.

Le parquet de La Rochelle a donc ouvert une information judiciaire à la suite de cette dénonciation anonyme mais aucune charge n'a été retenue contre l'homme visé par ce document ; il a donc été relâché au bout de sa garde à vue. 

Grâce à des analyses ADN, l'auteur de la lettre a été identifié et interpellé par les gendarmes en charge de l'enquête dans son domicile de Dolus-d'Oléron (17). Placé en garde à vue, il a concédé que son geste était motivé par un contentieux entre les deux hommes et qu'il avait voulu se venger. Présenté devant un juge d'instruction, il a été mis en examen pour dénonciation calomnieuse, faux et usage de faux, tout en étant placé sous contrôle judiciaire.

Pendant ce temps, la famille d'Alexia reste toujours sans aucune nouvelle de l'adolescente disparue depuis le 1e février à la sortie des cours de son lycée.

Sur le même sujet

Mag Basque : Enfants juifs en Pays basque 1940-1945

Les + Lus