Cet article date de plus de 4 ans

A la découverte des parcs à huîtres à Marennes Oléron

Un habitant d'Oléron a décidé d'emmener les touristes au coeur de l'activité ostréicole de son île. Parfait pour découvrir les petits et grands secrets d'un métier souvent méconnu. Reportage.
Reportage de Didier Gomez et Bénédicte Biraud
C'est un navire qui ressemble aux "plates" utilisées par les ostréiculteurs pour aller travailler dans leurs bassins. Mais celui-là est équipé de sièges pour accueillir les touristes. "El Campo" se glisse en douceur dans les champs humides des paysans de la mer qui cultivent sans doute l'un des meilleurs mollusques marins bi-valves que l'on puisse trouver sur la planète Terre.

L’activité ostréicole est apparue dans le courant du 19ème siècle, quand les claires ont remplacé les marais salants sur le littoral atlantique en raison du déclin de la saliculture. C'est ainsi que les marais du littoral charentais ont vu pousser ces petites cabanes traditionnelles construites au bord des chenaux. Des cabanes souvent en bois, peintes de couleur vive et aux toits de tuile.

C'est là que des ostréiculteurs produisent la perle des huîtres : l’huître Marennes-Oléron. Et c'est là que des femmes et des hommes se livrent à ce métier unique avec une grande passion qu'ils aiment faire partager aux visiteurs d'un jour.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture économie loisirs sorties et loisirs vacances