Cet article date de plus de 5 ans

Charente-Maritime : le retour de l'huître portugaise

En pleine crise ostréicole en 1970, l'huître portugaise a disparue des bassins ostréicoles au profit de sa consoeur japonaise plus résistante à la maladie. Aujourd'hui, l'Angulata, l'huître portugaise, pourrait prendre sa revanche et supplanter à son tour la Gigas, l'huître japonaise.
Le premier épisode de cette bataille entre les deux espèces d'huîtres commence dans une écloserie de Chef de Baie à La Rochelle, celle d'Eric Marissal quand des ostréiculteurs lui font appel pour repeupler un estuaire près de Lisbonne. Les premiers essais ne sont pas vraiment concluants. Beaucoup d'huîtres meurent mais avec les survivantes, le Rochelais parvient à faire éclore en juin dernier une deuxième génération.
Ces petites huîtres portugaises intéressent désormais des producteurs français car elles sont plus résistantes aux bactéries et s'adaptent mieux à la vie en eau douce. Elles peuvent donc représenter une réelle alternative face à la mortalité des huîtres adultes.

Plus d'explications avec le reportage d'Eric Vallet, Pierre Lahaye et Nadine Pagnoux-Tourret :
durée de la vidéo: 01 min 58
Charente-Maritime : le retour des huîtres portugaises




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture agriculture économie