Le petit train de Saint-Trojan, emblème touristique d'Oléron, pourra-t-il reprendre du service en 2024 ?

durée de la vidéo : 00h01mn54s
Reportage "Polémique sur les travaux du petit train de Saint-Trojan" ©France télévisions

Lancé en 1963, le petit train de Saint-Trojan pourrait rester en gare l'année prochaine. Son propriétaire est poursuivi par l’État car il n’a pas attendu son autorisation pour effectuer des travaux d’urgence. Il encourt deux ans de prison et 75 000€ d'amende.

Les violentes tempêtes de novembre ont laissé des traces sur l’île d’Oléron. Une fois n’est pas coutume, le littoral a été largement entamé par l’érosion. Les voies ferrées du P’tit train de Saint-Trojan, attraction touristique emblématique du sud de l’île, menacent de s’effondrer.

“Le niveau de l’eau arrivait à ce stade-là, le rail était instable, prêt à basculer, explique François Bargain, gérant du petit train. Il fallait impérativement entamer des travaux.” Problème : après à peine deux jours de réparations, le propriétaire de l’attraction est interrompu par la Préfecture. “Nous avons reçu l’ordre d’arrêter toute intervention à cet endroit-là.”

Deux ans de prison et 75 000€ d’amende

François Bargain risque deux ans de prison et 75 000€ d’amende pour ne pas avoir attendu l’autorisation de l’État pour effectuer ses travaux, pour que ses rails ne tombent pas à l’eau. “C’est quand même pas rien, mais ce n’est pas l’essentiel. Le plus important pour moi, c’est que mon activité puisse reprendre et redémarrer et que je puisse assurer ma saison normalement et garantir la sécurité des passagers.”

Depuis 1963, le P’tit train de Saint-Trojan sillonne les bois oléronais et fait découvrir aux visiteurs la côte sud-est de l’île. Le temps d’une promenade le long de la plage de Gatseau, jusqu'à la pointe de Maumusson sur la Côte Sauvage, où l'érosion est la plus forte d’Europe et les réglementations les plus nombreuses. L’océan avance de 15 à 20 mètres par an sur l’île d’Oléron.

“Espace naturel classé, espace remarquable, plan Natura 2000… C’est la superposition de plans de protection de cet espace très sauvage qui, à l’origine, méritait sans doute un tel classement, qui a permis à la mer de faire son œuvre, déplore François Bargain. L’endroit n’est plus du tout entretenu, tout est détruit. Mais les classements nous empêchent quand même d’intervenir : nous sommes bloqués dans une situation ubuesque.”

La préfecture n'a pas donné suite à nos sollicitations, mais selon nos sources, un entretien avec le gérant du petit train doit avoir lieu dans quelques jours.

Chaque année, le P’tit train de Saint-Trojan accueille jusqu’à 70 000 voyageurs. Pour l’heure, la date de réouverture du circuit ferroviaire est fixée au 17 février 2024, pour la fête du Mimosa. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité